Depuis jeudi, des patrouilleurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont commencé à être formés pour intervenir à la suite d’appels impliquant des citoyens possiblement infectés par le coronavirus.

Daniel Renaud Daniel Renaud
La Presse

Un nouveau code a aussi été créé au 911 pour signaler ces appels et alerter la police, a appris La Presse. Selon nos informations, c’est à la suite de la découverte du corps d’un homme, au cours des derniers jours, sur le territoire du poste de quartier 22, dans le centre-sud de la métropole, que des policiers ont craint de s’être trouvés face à un cas de décès causé par la COVID-19 et qu’ils ont avisé leur syndicat.

La Fraternité des policiers et policières de Montréal et la direction du SPVM ont ensuite eu des discussions, et les responsables de la police ont décidé de former des patrouilleurs, hommes et femmes, pour intervenir dans ce genre de situation. Les premières formations ont débuté à 15 h jeudi après-midi et se poursuivront au cours des prochaines semaines. Cinq équipes, composées chacune d’un sergent et de douze patrouilleurs, seront prêtes à intervenir en tout temps, dans les quatre régions de l’île de Montréal.

« Lorsqu’il y aura un appel au 911 dans lequel il y aura une possibilité qu’une personne soit infectée par la COVID-19, un nouveau code spécial sera envoyé aux patrouilleurs pour les prévenir. À ce moment-là, ce sont des policiers qui auront été formés qui vont intervenir. Ce sont des policiers qui seront entre autres équipés de masques hermétiques et de gants, pour empêcher tout contact avec les personnes qui feront l’objet de l’appel. Le but premier est de protéger les policiers en première ligne », explique l’agent Jean-Pierre Brabant, du SPVM.

Les patrouilleurs hommes qui auront été formés pour intervenir à la suite de ces appels ne pourront porter la barbe, pour s’assurer que le masque qu’ils porteront soit bien scellé. Plusieurs dizaines de policiers et policières recevront la formation pour s’assurer que les cinq équipes soient toujours complètes. Si jamais de nombreux appels du genre survenaient en même temps, les policiers de l’intervention (GI), qui sont déjà équipés de masques, pourraient être appelés à intervenir.

Pour joindre Daniel Renaud, composez le 514 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l’adresse postale de La Presse.