(Ottawa) Le gouvernement fédéral s’attend à ce que 30 à 70 % des Canadiens soient infectés par le nouveau coronavirus si la pandémie se traduit par une transmission généralisée au pays, a affirmé mercredi la ministre fédérale de la Santé, Patty Hajdu.

La Presse canadienne

Les membres du comité de la santé de la Chambre des communes ont sonné l’alarme quant à ce que cela signifie pour la disponibilité des ventilateurs au Canada pour les soins aux malades en cas d’éclosion majeure.

Le porte-parole du NPD en matière de santé, Don Davies, a déclaré qu’il était au courant qu’il n’y avait qu’environ 5000 ventilateurs au Canada, ce qui pourrait signifier qu’il n’y en a pas suffisamment.

Par ailleurs, un des Canadiens rapatriés mardi et mis en quarantaine à Trenton a développé la COVID-19.

L’Agence de la santé publique du Canada en a fait l’annonce mercredi avant-midi.

La personne, dont l’identité n’est pas révélée, voyageait à bord du navire de croisière Grand Princess et a été ramenée au pays dans un avion affrété par le gouvernement canadien.

PHOTO MOE DOIRON, REUTERS

Deux cent vingt-huit des 237 passagers canadiens du Grand Princess ont pris l’avion qui les a déposés en terre canadienne à l’aube, mardi.

Elle ne présentait aucun symptôme lorsqu’elle a pris l’avion, mais au premier examen médical subi à la base militaire de Trenton, on a constaté une fièvre légère et une toux.

« La personne est en isolement à l’établissement et fait l’objet d’évaluations et de suivis réguliers », a fait savoir l’Agence de la santé publique, par voie de communiqué.

Deux cent vingt-huit des 237 passagers canadiens du Grand Princess ont pris l’avion qui les a déposés en terre canadienne à l’aube, mardi. Ils sont tous, depuis, en quarantaine et le seront pour 14 jours.

La ministre fédérale de la Santé assure que le rapatriement s’est fait selon les règles.

« Tous les protocoles en cas de maladies infectieuses ont été suivis, et lors du transport des personnes, et dans la façon dont la quarantaine est installée », a déclaré la ministre Patty Hajdu à son arrivée aux Communes, mercredi après-midi.

« Cette personne est isolée des autres personnes à Trenton et ne représente pas un risque pour la santé de ces autres personnes », a-t-elle insisté.

Pour ce qui est du risque encouru pendant le transport, en avion, du bateau de croisière à la base militaire de Trenton, la ministre maintient que les professionnels qui se sont chargés de ce transport avaient la « formation appropriée » pour gérer la situation.

Il y a maintenant plus de 100 cas de la COVID-19 au Canada, dont neuf personnes malades au Québec.