Source ID:505726; App Source:cedromItem

Shailene Woodley dans Divergent: héroïne de fin du monde

Tris Prior (Shailene Woodley) doit cacher sa nature... (Photo: fournie par Films Séville)

Agrandir

Tris Prior (Shailene Woodley) doit cacher sa nature «divergente» pour être acceptée par un clan social.

Photo: fournie par Films Séville

Sonia Sarfati
La Presse

(Los Angeles) Une fille se lève, se tient debout dans un monde post-apocalyptique. Katniss Everdeen dans Hunger Games? Oui. Mais aussi Tris Prior dans Divergent. En voici l'adaptation cinématographique, signée Neil Burger et mettant en vedette Shailene Woodley.

Shailene Woodley fait partie des actrices ayant passé l'audition pour le rôle de Katniss dans Hunger Games. Rôle qui est finalement allé à Jennifer Lawrence, dont la vie a changé du jour au lendemain. De quelle manière exactement? «Je lui ai envoyé un courriel pour lui poser la question avant de signer le contrat pour Divergent», a relaté Shailene Woodley lors d'une conférence de presse tenue à Los Angeles.

La comédienne de 22 ans avait jusque-là fait ses marques dans des productions plus modestes, telles The Descendants et The Spectaculor Now. «Jen est elle aussi passée du cinéma indépendant au blockbuster, je voulais savoir comment elle avait vécu cela. Je n'avais aucune référence sur l'impact que ce genre de décision pouvait avoir sur ma vie.» Jennifer Lawrence l'a encouragée à franchir le pas. «Mais elle m'a prévenue d'éviter de faire de bêtises, de ne pas prendre de la drogue et des trucs du genre», pouffe Shailene Woodley.

Bref, si elle a hésité, ça n'a pas été longtemps. «Elle a toujours été notre premier choix. Et sa réflexion, ce que certains ont appelé une «hésitation», a duré deux jours et demi, pas plus», indique Neil Burger (Limitless), réalisateur de cette adaptation du premier volet de la trilogie de Veronica Roth.

Veronica Roth, qui a 25 ans, en avait 22 ans lorsque Divergent a été publié. «J'ai eu l'idée de cette histoire en repensant à l'année de mes 16 ans, alors que je devais faire des choix concernant mes études. La pression que j'ai ressentie! J'avais l'impression que ces décisions étaient définitives, je n'avais pas songé que je pouvais toujours changer de voie.» Le roman a été sa manière de revisiter cet âge où les certitudes de la jeunesse côtoient les craintes face à l'avenir.

Après l'apocalypse

Campé dans un monde post-apocalyptique, Divergent se déroule à Chicago. La ville est désormais entourée d'une haute clôture. À l'intérieur, la société s'est réorganisée. La population est divisée en cinq factions, chacune porteuse d'une vertu, une seule, que ses membres développent et grâce à laquelle ils sont au service des autres: Altruistes, Audacieux, Érudits, Sincères et Fraternels.

Ceux qui n'entrent pas dans ce moule étroit sont appelés Divergents. Ce n'est pas une bonne chose, comprend Tris. Qui l'est. Et l'apprend lorsque, à 16 ans, elle doit choisir sa faction. Elle quitte les Altruistes chez qui elle a grandi pour les Audacieux qu'elle a choisis. Mais auxquels elle cache sa nature «divergente». Jusqu'à ce qu'elle découvre l'existence d'un complot mené par les Érudits et leur leader (Kate Winslet), mettant en danger ses semblables de même que sa faction d'origine et ses parents (Ashley Judd et Tony Goldwyn).

Tris va donc combattre l'ordre établi. Elle aura des alliés. Et de nombreux ennemis.

Impossible de ne pas penser à une déclinaison de Hunger Games. Dont il fallait se distinguer.

«Nous commençons sur une note moins grise, moins sévère que d'autres séries du genre. Nous présentons une société qui semble idéale. Puis, il y a une mort violente, et on comprend que l'utopie n'en est pas une», explique le réalisateur, qui a aussi tenu à tourner sur place, à Chicago, avec le moins possible d'images de synthèse et d'effets spéciaux. Forçant ainsi le plus possible la note réaliste.

C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles il a pensé à Shailene Woodley: il sentait une Tris en elle. Il avait raison, plus encore qu'il le pensait.

Drôle de numéro

Ainsi, lors de l'audition, il a découvert que la jeune femme avait déjà suivi des cours de survie en nature: lâchée pendant deux semaines dans les forêts du Maine, elle avait appris comment survivre avec une arme à feu et une hache.

«Puis, je me suis rendu compte que ça ne me servirait pas à grand-chose de pouvoir faire un feu avec des bouts de bois et bâtir un refuge puisque je passe 90% de ma vie en ville. Alors, j'ai suivi un cours de survie urbaine», rigole-t-elle. Tout y est passé, de savoir que faire si l'eau potable était coupée à comment réagir si on est kidnappé par un terroriste.

Mais ses affinités avec Tris vont bien au-delà des capacités physiques: «J'ai grandi avec deux parents psychologues, qui sont les personnes les plus merveilleuses du monde. La générosité et la compassion ont été injectées dans mon système dès le plus jeune âge et c'est un cadeau extraordinaire. Mais quand je suis arrivée à l'adolescence, j'ai fait face à un dilemme: comment avoir de l'empathie et de la compassion tout en prenant des décisions en fonction de moi et pas seulement des autres? J'ai dû chercher un équilibre», explique-t-elle avec une franchise désarmante.

Et d'une certaine manière, c'est ce que traverse le personnage de Tris, que Shailene Woodley décrit également comme «forte». «En cela aussi, je me reconnais. Comme elle, je me sens forte et je vis ma vie avec intégrité face à ce que je veux vraiment et à ce que je suis.»

Sérieusement, on la croit. Surtout après avoir surpris les conversations de plusieurs personnes qui la côtoyaient le temps de cet exigeant week-end de promotion, comme cette «vétéran» des relations publiques croisée dans un ascenseur du Four Seasons: «Elle est d'une gentillesse incroyable. J'ai très rarement vu ça chez les actrices, et j'en ai vu beaucoup!»

________________________________________________________________________________

Divergent (Divergence) prend l'affiche le 21 mars. Les frais de voyage ont été payés par Les Films Séville.




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer