Comme dans tout conte animé qui se respecte, il y a, dans Frozen, la princesse au grand coeur, le garçon pour qui son coeur bat, les alliés au coeur d'artichaut, les ennemis au coeur de pierre. Et il y a celui qui fait chaud au coeur. Le sidekick. Ici, il s'appelle Olaf. C'est un bonhomme de neige. Sa voix est celle de Josh Gad. Conversation coeur à coeur.

Sonia Sarfati LA PRESSE

Il y a de ces coïncidences impensables dans un film, car on les dirait «arrangées avec le gars des vues». Et pourtant, elles font partie de la réalité. Prenons le cas de Josh Gad. Dont la notoriété a explosé grâce à son incarnation d'Elder Arnold Cunningham dans la comédie musicale The Book of Mormon. Que l'on a aussi vu récemment dans Jobs, où il incarne Steve Wosniak aux côtés d'Ashton Kutcher.

Eh bien, le même Josh Gad avait été contacté par Disney, il y a quatre ans, afin d'incarner la voix d'un bonhomme de neige dans un film d'animation en 2D, intitulé Anna and the Snow Queen, inspiré du conte La reine des neiges de Hans Christian Andersen, réalisé par Chris Buck (Tarzan) et mis en musique par Alan Menken (Beauty and the Beast). Ça lui plaisait. Mais le projet est resté dormant.

Et soudain, nouveau contact. Le film allait se faire. Il serait réalisé en 3D par Chris Buck, à qui s'ajoutait Jennifer Lee. Il s'intitulait maintenant Frozen. Et les chansons seraient signées par Kirsten Anderson-Lopez et Robert Lopez. Vous connaissez peut-être... S'il connaissait? C'est bien peu dire. Robert Lopez est le coauteur des chansons de The Book of Mormon.

Le hasard a ainsi réuni de nouveau ces deux collaborateurs. Le hasard et le succès: «Cette comédie musicale a totalement changé la perception que l'industrie avait de nous», indiquait l'acteur lors d'une entrevue téléphonique accordée à La Presse.

C'est ainsi qu'un Josh Gad vendu d'avance s'est glissé dans la peau du plus chaleureux des bonshommes de neige, Olaf. Qui rêve de plages et de soleil - n'ayant bien sûr expérimenté personnellement ni l'un ni l'autre. Car Olaf est «natif» du royaume d'Arendelle, à présent recouvert de neige: la jeune reine Elsa possède le don/malédiction de transformer en glace tout ce qu'elle touche. Une fois ce pouvoir découvert par son peuple, elle se réfugie dans les montagnes. Où sa soeur, Anna, tente de la rejoindre pour l'avertir des dégâts qu'elle a causés au moment de sa fuite.

L'âge d'or

Au cours de sa quête, la princesse va croiser Olaf. «C'est un rêve d'enfance, pour moi, d'interpréter un tel personnage. J'avais 11 ans quand j'ai vu Aladdin... et entendu la performance de Robin Williams en Genie. J'ai dit à ma mère: «Je veux faire ça, un jour. »

«Les comic reliefs, les sidekicks, sont les personnages qui m'ont toujours le plus parlé. De toute manière, je sais que je ne jouerai jamais les princes charmants», pouffe celui pour qui Disney est entré dans un nouvel âge d'or de l'animation avec Tangled, Wreck-It Ralph et, maintenant, Frozen.

Frozen qui, à ses yeux, contient les ingrédients faisant les grands classiques familiaux - tel Star Wars. Il trace d'ailleurs plusieurs parallèles entre les deux oeuvres: «Dans un cas comme dans l'autre, il y a cette qualité de grande aventure. Et puis, Anna est un peu la princesse Leia; Kristoff et son renne Sven, qu'elle croise en tentant de sauver le royaume, ce sont Han Solo et Chewbacca. Et Olaf tient beaucoup de C-3PO.»

Le personnage a en effet la naïveté et l'innocence, «des qualités enfantines auxquelles il est facile de s'identifier - après tout, on a tous un enfant en soi», poursuit Josh Gad, qui aime «faire des voix», car l'expérience lui permet, chaque fois, de mettre en oeuvre son imagination débordante. Comment, autrement, pourrait-il réalistement (!) jouer le désassemblage de son corps et le réassemblage subséquent? Ou vivre l'horreur totale, le grand mal du bonhomme de neige, c'est-à-dire... la fonte?

En passant, il risque d'y avoir bien des crises de larmes au printemps, lorsque les enfants verront disparaître le bonhomme de neige qu'ils auront fait dans la cour ou au chalet. Ce sera la faute de Josh Gad/Olaf. Il(s) assume(nt).

______________________________________________________________________________

Frozen (La reine des neiges) prend l'affiche aujourd'hui.