On n'ira pas jusqu'à dire qu'elle est la révélation du film. Son rôle d'Asiatique mystérieuse, moitié escorte de luxe, moitié reine des arts martiaux, est loin d'être fracassant. Mais Oldboy pourrait malgré tout être un tremplin pour la carrière américaine de l'actrice Pom Klementieff.

Jean-Christophe Laurence LA PRESSE

Née à Québec il y a 27 ans d'une mère coréenne et d'un père ambassadeur russe, la jeune femme a jusqu'ici fait carrière en France. Mais elle tente aujourd'hui sa chance à Hollywood, fuyant une industrie cynique et une situation familiale trouble.

«En France, pour moi, tout était bloqué, explique la comédienne. C'est une industrie cynique, alors qu'ici, je sens que tout est possible et que je suis libre. En France, on me faisait passer des auditions de femmes silencieuses qui attendaient leur mec, alors qu'ici, on me fait passer des auditions de filles qui bottent des culs. J'adore.»

Cours d'arts martiaux

Le rôle de la méchante Asiatique n'était pas gagné d'avance. Mais la jeune femme y tenait tellement qu'elle a suivi des cours d'arts martiaux pour se préparer aux auditions.

Bien que secondaire, son personnage peut se vanter d'avoir une belle mort dans le film: Josh Brolin lui tranche la gorge avec un exacto!

Pour n'importe qui, cette scène aurait été marrante à jouer. D'une transparence rare, l'actrice raconte que ce fut plutôt pour elle une expérience cathartique.

«Il y a deux ans, mon frère s'est suicidé. Il est mort de la même façon. Quand j'ai vu le sang sur mes mains, j'ai crié comme une folle.»

Dans la salle d'entrevue, le silence est tombé comme une roche. Alors que la plupart des acteurs jouent la cassette, ces aveux ont pris les journalistes par surprise. Il n'y a pas eu d'autres questions. Demandée ailleurs, l'actrice s'est levée et nous a salués en souriant, comme si elle nous avait parlé d'une nouvelle marque de parfum.

Souhaitons-lui de rester aussi authentique dans les mirages d'Hollywood.