Dans une entrevue publiée par Télérama, Xavier Dolan a créé certains remous en France en se disant «dégoûté» par la Queer Palm, un prix «ghettoïsant» qu'on aurait voulu lui remettre à Cannes il y a deux ans pour Laurence Anyways. Joint par AlloCiné, le fondateur du prix, Franck Finance-Madureira, n'a pas été surpris, car il connaissait déjà la position du cinéaste. 

Marc-André Lussier LA PRESSE

«La Queer Palm a, depuis ses débuts en 2010, été créée comme un prix de l'ouverture d'esprit, a-t-il déclaré. Le choix du terme queer évitait justement d'en faire un prix «ghettoïsant» puisqu'il comprend des notions larges: les sujets LGBT bien sûr, mais également tout ce qui concerne la marge ou remet en cause les codes de genre.

Cette année, par exemple, la majorité des films sélectionnés n'abordait pas l'homosexualité, mais plutôt des parcours hors-normes, des questionnements sur la marge et le genre comme Party Girl ou Les combattants