AGENCE FRANCE-PRESSE

Le réalisateur de légende Steven Spielberg a apporté mercredi son soutien à Hillary Clinton dans la campagne pour conquérir la Maison-Blanche en 2008, après avoir un temps roulé pour Barack Obama.

«J'ai pris du temps pour me familiariser avec l'impressionnante palette (de candidats) démocrates et je suis convaincu qu'Hillary Clinton est la candidate la plus apte à nous diriger, dès son premier jour à la Maison-Blanche», a déclaré le réalisateur d'Indiana Jones et d'E.T, cité sur le site Internet de la campagne de Mme Clinton.

«Hillary est un leader fort, respectée partout dans le monde. En tant que présidente elle saura rassembler l'Amérique, rétablir notre prestige à l'étranger et assurer notre protection, ici chez nous», a encore ajouté le réalisateur, qui avait décroché un Oscar pour La liste de Schindler.

Le tout-Hollywood, traditionnel soutien financier de taille des démocrates, vouait une admiration sans limite au président Bill Clinton, mais cela ne garantit pas à son épouse le soutien inconditionnel des stars.

Steven Spielberg lui-même avait organisé en février un dîner pour récolter des fonds en faveur de la campagne de Barack Obama, sénateur noir de l'Illinois. Il s'est finalement ravisé, mais d'autres célébrités ont conservé leur appui au grand rival de Mme Clinton.

Plusieurs célébrités ont d'ailleurs dit avoir été impressionné par les prises de position de Barack Obama et l'un des proches des Clinton, le milliardaire David Geffen, a même lancé quelques piques envers la sénatrice de New York.

Mais selon des experts, Hollywood se tournerait de plus en plus vers Mme Clinton qui consolide, sondage après sondage, son avance parmi les aspirants démocrates à l'investiture.

«Les gens ont été intrigués par Obama, ne le connaissaient pas et sont venus le voir et l'entendre (...) c'était comme le premier week-end de la sortie d'un film, avant une deuxième semaine décevante», estime le consultant politique Noah Mamet dans le Los Angeles Times.

«La sénatrice Clinton continue de faire impression, et plus les gens la voient et l'entendent, plus ils la voient comme quelqu'un avec un potentiel de présidentiable, ce qu'elle a absolument», a ajouté l'expert.

Selon le journal de Los Angeles, une brochette de célébrités était à l'oeuvre la semaine dernière lorsque Hillary Clinton a réuni en un jour 1,1 million de dollars pour sa campagne.

L'actrice Jodie Foster, Tobey Maguire et le producteur Brian Grazer faisaient notamment partie de la fête.

«Je ne suis pas sûr que le soutien de Spielberg aura une influence sur l'électeur moyen, mais c'est un signe qu'Obama ne gagne pas du terrain à Hollywood», estime Sherry Bebitch-Jeffe, un professeur de sciences politiques à l'University of Southern California.