Un invité de marque s'est pointé dimanche dernier au Cinéma Moderne de Montréal pour accompagner la présentation du film Museo, d'Alonso Ruizpalacios.

Vedette de ce drame inspiré d'un vol de pièces muséales survenu au Musée national d'anthropologie de Mexico en 1985, Gael García Bernal s'est présenté au petit cinéma du boulevard Saint-Laurent pour, notamment, participer à un échange de plus de 30 minutes avec le public.

«En matière de culture, on se rend compte de l'importance qu'elle occupe seulement quand on la perd, a déclaré l'acteur. On se pose beaucoup de questions sur la pertinence de l'art dans la société et je ne peux pas trouver meilleure explication. Un musée d'anthropologie nous renvoie à notre propre humanité. Les pièces ont été retrouvées, mais on n'a jamais su quelles étaient les motivations de ceux qui les ont dérobées.»

Roxanne Sayegh, qui dirige le Moderne, a pu établir des liens privilégiés avec le milieu du cinéma mexicain, notamment en travaillant là-bas à titre de productrice exécutive du festival de cinéma Ambulante, fondé par Gael García Bernal et Diego Luna.

Une rétrospective Amat Ascalante est d'ailleurs en cours présentement. Museo est de nouveau présenté ce soir, sans la présence de l'acteur cette fois.