Son personnage ne fait pas partie des huit «enragés», mais il intervient néanmoins à un moment opportun dans le récit de The Hateful Eight.

Publié le 19 déc. 2015
Marc-André Lussier LA PRESSE

Channing Tatum n'avait jamais eu l'occasion de travailler avec Quentin Tarantino auparavant. «J'étais franchement intimidé quand je suis arrivé sur le plateau, a-t-il fait remarquer.

«Le premier jour, j'ai eu l'air d'un vrai geek, béat à cause d'un plan à 360 degrés. J'étais là, les yeux grands ouverts, à essayer de trouver quelque chose à ne pas gâcher!

«Tim Roth s'en est rendu compte et est venu me voir pour me dire que, oui, c'était bien vrai, je jouais dans un film de Tarantino. Reviens-en, Channing!»