Netflix, le géant américain de la vidéo à la demande par abonnement, se lance dans la création cinématographique avec la suite du film Tigre et dragon, dont la sortie est prévue mi-2015 en exclusivité sur son réseau et quelques salles IMAX.

Publié le 30 sept. 2014
AGENCE FRANCE-PRESSE

La société a annoncé mardi dans un communiqué «son premier film original», en vertu d'un accord conclu avec la société américaine The Weinstein Company qui produira le long métrage dont le tournage a déjà commence en Nouvelle-Zélande.

Tigre et dragon 2 sera diffusé en streaming en exclusivité sur Netflix ainsi que simultanément dans une sélection de salles IMAX dans le monde entier, à l'exception de la France, à partir du 28 août 2015.

«Ce film est le premier d'une série de films majeurs soutenus par Netflix», a souligné la société, ce qui va donner à ses abonnés «la possibilité inédite de choisir comment regarder un film mémorable qui mêle d'intenses scènes d'action à des images d'une prodigieuse beauté», a noté le directeur des contenus Ted Sarandos.

Le chorégraphe d'arts martiaux et réalisateur Yuen Woo-ping (The Matrix, Kill Bill) a pris place derrière la caméra, tandis que l'actrice malaisienne Michelle Yeoh a retrouvé son rôle de Yu Shu Lien et l'acteur chinois Donnie Lien celui de Silent Wolf.

Ce second volet, inspiré du roman Iron Knight, Silver Vase de Wang Dulu - dernier tome de la pentalogie de La grue de fer -, «reprend les thèmes du premier film et développe son intrigue autour d'une histoire d'amour perdu, d'épée légendaire, d'amour de jeunesse et de dernière chance de rédemption grâce à des scènes d'action percutantes sur fond de combat d'arts martiaux entre le bien et le mal».

Le premier volet de Tigre et dragon, réalisé par Ang Lee, est sorti en 2000 et a notamment reçu trois Oscars.

Selon Harvey Weinstein, coprésident de la société de production, «l'expérience du cinéma connaît actuellement une transformation rapide et profonde, et Netflix est incontestablement l'un des acteurs majeurs de cette évolution».

Cet accord permet aux deux sociétés de «cimenter» une relation qui comporte déjà plusieurs collaborations.

Netflix, qui revendique 50 millions d'utilisateurs dans près de 50 pays, a notamment décroché l'exclusivité des premières diffusions sur télévision payante aux États-Unis pour les films produits par Weinstein à partir de 2016. Ils oeuvrent également ensemble sur des séries originales.