S'inspirant de son expérience personnelle, Valérie Donzelli (La reine des pommes, Main dans la main) fait écho à la «guerre» tous azimuts que livre un couple le jour où tombe sur leur enfant âgé de 18 mois un diagnostic redouté.

Marc-André Lussier LA PRESSE

La guerre est déclarée ne ressemble pourtant en rien à l'idée préconçue du «film de maladie». Sélectionné pour l'ouverture de la Semaine de la critique à Cannes en 2011, ce deuxième long métrage de la réalisatrice a ensuite fait sensation - à juste titre - partout où il est passé. C'est à la fois aérien et tragique, drôle et bouleversant. 

On dénote aussi dans ce drame tonique, ponctué de musiques en tous genres, un véritable goût de cinéma.

Dimanche, 21h, à Télé-Québec.