Source ID:; App Source:

1959: Hiroshima mon amour, d'Alain Resnais

Emmanuelle Riva et Eiji Okada... (Photo d'archives)

Agrandir

Emmanuelle Riva et Eiji Okada

Photo d'archives

Pour son premier long métrage, le grand Alain Resnais, disparu récemment à l'âge de 91 ans, a porté à l'écran un scénario original de Marguerite Duras, poème d'amour et de mort écrit sur les braises encore fumantes de la guerre.

Emmanuelle Riva et Eiji Okada sont les interprètes de ce film admirable.

Une polémique naîtra toutefois chez nous après que le Bureau de la censure se sera fait grossièrement aller le ciseau.

En 1960, la version exploitée dans les salles du Québec, de 13 minutes plus courte, a été amputée de scènes jugées «amorales».

Notez que la Cinémathèque québécoise consacre un cycle au cinéma d'Alain Resnais jusqu'au 11 mai.

Au programme demain (13 avril) à 17 h: L'année dernière à Marienbad (1961), un autre chef-d'oeuvre.

> Samedi samedi, 19 h, à la Cinémathèque québécoise.




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer