Source ID:367618; App Source:cedromItem

Lettre ouverte d'Angelina Jolie : un déluge de réactions

Angelina Jolie (que l'on voit ici en compagnie... (Photo: Reuters)

Agrandir

Angelina Jolie (que l'on voit ici en compagnie de sa mère, en 2001) affirme qu'elle a eu recours à une double mastectomie préventive pour déjouer ses antécédents familiaux. Sa mère, Marcheline Bertrand, est morte des suites d'un cancer à 56 ans.

Photo: Reuters

La lettre ouverte d'Angelina Jolie sur sa double mastectomie préventive a créé un déluge de réactions partout dans le monde. Sur les réseaux sociaux, des personnalités publiques comme Sheryl Crow, Rosie O'Donnell et Mia Farrrow ont salué «le courage» et le message «rempli d'espoir» de la mère de six enfants, lauréate d'un Oscar.

«Bravo, Angelina de partager la vérité», a écrit l'animatrice Rosie O'Donnell sur Twitter.

Même le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, a eu de bons mots pour l'actrice. «Quand je monterai les marches pour ouvrir le 66e Festival de Cannes, j'aurai une pensée spéciale pour Angelina Jolie», a-t-il déclaré au Hollywood Reporter.

Dans la nuit de lundi à hier, l'animateur de CNN Piers Morgan a été l'un des premiers à relayer sur Twitter une lettre ouverte signée par Angelina Jolie, mise en ligne discrètement par le New York Times. Dans un texte intitulé «My Medical Choice» («Mon choix médical»), l'actrice de 37 ans explique pourquoi elle a subi une double mastectomie préventive l'hiver dernier.

«Ma mère a combattu le cancer pendant presque 10 ans et elle est morte à l'âge de 56 ans, explique la compagne de Brad Pitt. Ma mère a tenu le coup assez longtemps pour rencontrer son premier petit-enfant et le tenir dans ses bras [...]. Mais mes autres enfants n'auront pas la chance de la connaître.»

La vedette explique que les multiples interventions chirurgicales qu'elle a dû subir pendant trois mois lui ont permis de diminuer de 87% à 5% ses probabilités d'avoir un cancer du sein. Angelina Jolie court toujours un risque important de développer un cancer des ovaires, mais la fille des acteurs Jon Voight et Marcheline Bertrand compte recourir à d'autres traitements préventifs pour déjouer la maladie et ses antécédents familiaux.

«J'écris cela car j'espère que d'autres femmes pourront bénéficier de mon expérience», dit-elle. Si certaines personnes se sentent impuissantes devant le cancer, il existe aujourd'hui des tests précis qui maximisent les chances de ne pas en souffrir, fait valoir la mère de six jeunes enfants. Angelina Jolie - icône de beauté et de féminité - a eu recours à une reconstruction mammaire avec implants. «Après l'opération, on peut reprendre une vie normale», écrit-elle.

L'actrice, ambassadrice de l'Organisation des Nations unies pour les réfugiés, a réussi à tenir sa démarche secrète, ainsi qu'à respecter des engagements importants entre les interventions médicales qu'elle a subies. En avril dernier, elle a pris part à une réunion du G8 à Londres, en plus de se rendre en Afghanistan, où elle a financé la construction d'une école destinée aux jeunes filles. Un mois plus tôt, elle a également visité des communautés du Congo en compagnie du politicien britannique William Hague.

«Un geste héroïque», selon Brad Pitt

Dans sa lettre ouverte, la cinéaste et militante se dit choyée d'avoir le soutien de Brad Pitt. Dans les pages du quotidien londonien Evening Standard, Pitt a aussi rendu hommage à la décision «héroïque» de sa compagne.

«Comme témoin privilégié de sa décision, je considère que le choix d'Angie, et celui de plusieurs autres femmes comme elle, est absolument héroïque, a-t-il déclaré dans un communiqué. Tout ce que je lui souhaite, c'est qu'elle mène une longue vie en santé, avec moi et nos enfants. [...] C'est un jour heureux pour notre famille.»

Brad Pitt et Angelina Jolie ont tous deux vanté le dévouement et la qualité de l'accompagnement de l'équipe de la clinique Pink Lotus Breast Cancer, à Beverly Hills.

D'autres stars ont subi des doubles mastectomies, dont Christina Applegate, Kathy Bates et Sharon Osbourne (aussi par mesure préventive dans son cas).

En Europe, des représentants du corps médical ont affirmé que la décision d'Angelina Jolie était «une erreur». «C'est une réaction typiquement américaine que je trouve exagérée. En Europe, nous n'avons pas tout à fait la même approche. C'est un cas de prévention extrême que je considère comme démesuré. Le cas d'Angelina Jolie m'a effectivement choquée», a déclaré au quotidien 20 minutes Marie-Paule Prost-Heinisch, directrice de la Fondation cancer du Luxembourg.

En France, la présidente du Parti chrétien-démocrate, Christine Boutin, s'est attiré une fois de plus les foudres de la twittosphère. Commentant la décision et «le message d'espoir» d'Angelina Jolie, elle a écrit à chaud en moins de 140 caractères: «Pour ressembler aux hommes? Rire! si ce n'était triste à pleurer!»

Au Québec, le ministre de la Santé Réjean Hébert a affirmé que la mastectomie préventive était une décision personnelle. «Je pense qu'il y a une réflexion chez les femmes qui ont des antécédents familiaux, et qui ont des marqueurs génétiques sur le cancer du sein, a-t-il déclaré. Chaque femme doit prendre sa décision compte tenu de sa situation génétique et personnelle.»

- Avec la collaboration de Paul Journet




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1977421:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer