L'énigmatique cinéaste français Leos Carax a refusé le prix du meilleur film en langue étrangère que lui a décerné la Los Angeles Film Critics Association pour Holy Motors, samedi dernier, et a fait parvenir cette curieuse déclaration audio pour être écoutée pendant le gala.

Mis à jour le 21 janv. 2013
Jozef Siroka LA PRESSE

«Bonjour, je suis Leos Carax, réalisateur de films en langue étrangère. J'ai fait des films en langue étrangère toute ma vie. Des films en langue étrangère sont fabriqués partout à travers le monde à l'exception, bien sûr, des États-Unis.

«Aux États-Unis, ils ne font que des films en langue non-étrangère. Les films en langue étrangère sont difficiles à faire, car vous devez inventer une langue étrangère au lieu d'utiliser votre langue habituelle.

«Mais la vérité, c'est que le cinéma est une langue étrangère, une langue créée pour ceux qui ont besoin de voyager de l'autre côté de la vie. Bonne nuit.»

Source: Variety