Source ID:; App Source:

Star Wars rejoint l'empire Disney: transaction de 4,05 milliards

George Lucas et Darth Vader lors des Scream... (Photo: AP)

Agrandir

George Lucas et Darth Vader lors des Scream Awards e 2011.

Photo: AP

Agence France-Presse
New York

Le groupe Disney a annoncé mardi son intention de racheter LucasFilm, la société du père de Star Wars George Lucas, pour un montant évalué à 4,05 milliards de dollars en numéraire et en actions.

Disney «s'est mis d'accord pour acquérir LucasFilm et son portefeuille de contenus de classe mondiale, incluant la légendaire franchise de La Guerre des Etoiles, ainsi que toutes ses activités», a indiqué le PDG de Disney, Robert Iger, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.

L'opération doit notamment permettre de sortir de nouveaux films de la célèbres série, avec un Episode 7 prévu pour 2015, et les deux suivants prévus ensuite avec un intervalle de «deux à trois ans», a-t-il précisé.

Le tout premier film, correspondant à l'épisode 4 de la série, était sorti en 1977, et le dernier en date (épisode 3) remonte à 2005.

Le directeur financier de Disney, Jay Rasulo, n'a pas caché que la valorisation de la transaction était «presque entièrement entraînée par le potentiel financier de la franchise de Star Wars».

Disney évalue les revenus de licences actuels de cette franchise à 215 millions de dollars par an, mais voit de «grandes opportunités de l'étendre dans les produits de consommation», en particulier à l'international, et compte aussi l'utiliser dans ses parcs à thèmes, des jeux ou pour la télévision, a détaillé M. Rasulo.

Le PDG de Disney, Robert Iger, et George... (Photo: Reuters) - image 2.0

Agrandir

Le PDG de Disney, Robert Iger, et George Lucas ont formalisé la transaction aujourd'hui dans les bureaux de Walt Disney, à Burbank, en Californie.

Photo: Reuters

«La taille et l'expérience de Disney donne à LucasFilm l'opportunité d'ouvrir de nouvelles voies dans les films, la télévision, les médias interactifs, les parcs à thème, le divertissement et les produits de consommation», a commenté de son côté George Lucas, qui avait fondé l'entreprise en 1971 et en détient toujours 100%.

«Durant les 35 dernières années, un de mes plus grands plaisirs a été de voir passer Star Wars de génération en génération», a-t-il souligné dans le communiqué annonçant la transaction.

«Il est maintenant temps pour moi de passer Star Wars à une nouvelle génération de réalisateurs. J'ai toujours cru que Star Wars me survivrait, et je pense qu'il était important de mettre la transition en place de mon vivant», a-t-il ajouté.

George Lucas, âgé de 68 ans, a «l'intention de prendre sa retraite», a précisé M. Iger aux analystes, mais il prévoit d'assurer un rôle de consultant pour les films.

Outre Star Wars, LucasFilm détient aussi les droits pour Indiana Jones, dont les films avaient été distribués par les studios concurrents de Disney, Paramount. Disney a d'ailleurs indiqué mardi n'avoir pas tenu compte de cette franchise pour évaluer le montant de la transaction.

Harrison Ford dans Indiana Jones and the Kingdom of... (Paramount) - image 3.0

Agrandir

Harrison Ford dans Indiana Jones and the Kingdom of the Crystal Skull.

Paramount

La société est également active dans les effets spéciaux, la post-production audio ou l'animation numérique.

Disney prévoit de payer environ la moitié de la transaction en numéraire, et le reste en émettant de nouvelles actions. Il estime que cela portera sur un volume d'environ 40 millions de titres, et a l'intention d'en racheter l'intégralité dans les deux ans qui suivront.

M. Rasulo a précisé que l'opération aurait un effet positif sur le bénéfice par action de Disney à partir de son exercice fiscal 2015. Pour les exercices 2013 et 2014, l'effet négatif devrait se limiter à «un petit pourcentage à un chiffre».

Avant LucasFilm, Disney rappelle avoir racheté avec succès l'entreprise d'animation Pixar en 2006 et le poids lourd de la bande dessinée Marvel Entertainment (Iron Man, Captain America) trois ans plus tard, démontrant à cette occasion sa «capacité à développer et étendre le potentiel financier de contenus créatifs de haute qualité», selon son communiqué.




la boite: 1977421:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer