Andrea Baillie LA PRESSE CANADIENNE

Keira Knightley n'avait que des éloges à l'endroit de François Girard, à Toronto, mardi.

 

«C'est un merveilleux réalisateur. Il est incroyablement calme et a une véritable vision de ce qu'il veut faire», a commenté l'actrice au cours d'une interview accordée dans le cadre du Festival international du film de Toronto.

 

Egalement metteur en scène à l'opéra et au théâtre, le réalisateur québécois, auteur notamment de Thirty Two Short Films About Glenn Gould et Le Violon rouge, deux productions qui ont remporté un succès mondial, a dirigé Mme Knightley dans le drame d'époque Soie, l'un des deux films (avec Atonement) dont l'actrice britannique est venue faire la promotion au festival.

 

Inspiré du roman à succès de l'Italien Alessandro Baricco, le film évoque l'histoire d'un jeune marchand de la France du 19e siècle, qui se tourne vers la contrebande pour tenter de se procurer des vers à soie au Japon. Il est incarné par Michael Pitt, tandis que Keira Knightley joue le rôle de sa patiente femme, Hélène.

 

Le long métrage met également en vedette Alfred Molina (Spiderman 2, Da Vinci Code) et Koji Yakusho (Babel, Mémoires d'une geisha).

 

La comédienne, qui a déjà été mise en nomination pour un Oscar, a assuré qu'elle adorerait travailler de nouveau avec le réalisateur québécois.

 

L'autre film auquel a participé Mme Knightley, Atonement, du réalisateur Joe Wright, avait auparavant été présenté au Festival du film de Venise.

 

Soie était projeté en grande première au festival torontois, et devait avoir sa première montréalaise mercredi, en présence du cinéaste.

 

Le film prendra l'affiche au Québec le 21 septembre prochain.