ASSOCIATED PRESS

Le film Sex and the City, attendu en fin de mois sur grand écran, risque-t-il de se transformer en Death in the City? Une rumeur persistante dans la blogosphère a pris de telles proportions ces derniers jours que si vous ne souhaitez pas connaître la vérité, ne lisez-pas les lignes qui suivent…

Car le réalisateur Michael Patrick King est d'accord pour rassurer les nombreux futurs fans du film tiré de la série télé à succès, au sujet d'une mort annoncée (dans le film) de M. Big (Chris Noth), le petit ami dans une relation avec des hauts et des bas de Carrie Bradshaw (Sarah Jessica Parker).

«Tuer M. Big? Mais j'aurais été poursuivi de par le monde par des hordes de femmes armées de torches enflammées!», a répondu le réalisateur, également auteur du scénario et producteur, au côté de Sarah Jessica Parker.

En fait l'idée d'une mort de M. Big lui avait été effectivement soufflée, a-t-il expliqué dans une entrevue, reconnaissant qu'il cherchait à épicer le film d'un peu de pathos et de mélodrame. Mais pas à ce point-là.

«Ce que je voulais, c'était créer des montagnes russes émotionnelles», poursuit King, affirmant que son «but ultime» était de rendre «nos copines, en d'autres termes notre public, heureux. Et je ne crois pas que la mort de M. Big puisse les rendre heureuses».

Ces rumeurs de mort ont pris des tournants parfois peu ragoûtants. L'une des pires, publiée par New York Magazine suggérait que la très people et si sûre d'elle-même Charlotte trouve la mort dans un horrible accident de... tennis.

Alors, mort ou pas mort au générique? Sans développer la théorie d'un complot de la bande-annonce, voici la réponse du réalisateur. «Il s'agit d'un film pour l'été. Pourquoi voudrais-je tuer quelqu'un?».