AGENCE FRANCE-PRESSE

Une juge a annulé lundi le mandat d'arrêt visant Lindsay Lohan, estimant que la jeune actrice avait respecté les termes de la mise à l'épreuve à laquelle elle avait été condamnée pour conduite en état d'ivresse, a-t-on appris de source judiciaire en Californie.

La juge de Beverly Hills Marsha Revel avait lancé un mandat d'arrêt vendredi contre la comédienne de 22 ans, au motif qu'elle n'avait pas respecté les termes de sa mise à l'épreuve, qui inclut l'obligation de suivre un programme de sensibilisation.

Mais lundi matin, la magistrate a indiqué, après avoir rencontré l'avocate de l'actrice, que «Mlle Lohan a respecté certains aspects du programme (de sensibilisation aux méfaits de l'alcool) dont (les responsables du) programme n'étaient pas au courant».

La confusion, a expliqué l'avocate de Lohan, Shawn Chapman Holley, a pu naître du fait que sa cliente a récemment quitté le centre où elle suivait ce programme pour aller dans un autre.

«C'était beaucoup de bruit pour rien», a affirmé Mme Holley aux journalistes à la sortie du tribunal. Pendant le week-end, elle avait indiqué que ce mandat d'arrêt était le fruit d'un «malentendu».

Lindsay Lohan n'a finalement pas été arrêtée et sa présence n'était pas requise lundi matin au tribunal.

En mai 2007, Lindsay Lohan avait été inculpée pour conduite en état d'ivresse et délit de fuite, à la suite d'un accident de voiture à Beverly Hills. Après un séjour en désintoxication, elle avait été interpellée deux mois plus tard pour conduite en état d'ivresse et possession de cocaïne.

Ces affaires lui avaient valu en août 2007 d'être condamnée à un jour de prison - elle n'y avait passé que 84 minutes -, dix heures de travaux d'intérêt général et trois ans de mise à l'épreuve.

Reine des nuits hollywoodiennes, cible favorite des paparazzis, Lindsay Lohan est une ancienne petite fille-star de Disney, considérée comme l'une des actrices les plus prometteuses de sa génération.

Mais sa carrière a connu plus de bas que de hauts depuis 2005, entre ennuis judiciaires, séjours en désintoxication et revers professionnels; en 2008, celle qui avait été vue dans Mean Girls, Herbie Fully Loaded, Bobby ou The Last Show, a reçu deux Razzie Awards, les trophées satiriques remis aux pires acteurs de Hollywood.