Normand Provencher LE SOLEIL

Le drame Lake Tahoe, du Mexicain Fernando Eimbcke, a remporté hier le prix du meilleur long métrage Amériques, en tombée de rideau du 10e Festival de cinéma des 3 Amériques.

Le jury composé du directeur photo Pierre Mignot, de la comédienne Rosa Zacharie et du cinéaste Henry Bernadet a salué la «réalisation audacieuse» de ce film à la facture «singulière et assumée [...] qui apporte beaucoup d'émotion avec une pointe d'humour».

raconte le récit d'une adolescente de 16 ans qui, en quête d'un mécanicien pour réparer sa voiture accidentée, fait la rencontre d'une galerie de personnages aussi absurdes que déconcertants.

Mi vida dentro
, d'un autre cinéaste mexicain, Lucia Gajà, a pour sa part remporté les honneurs du meilleur documentaire Amériques. Le jury formé de Carmen Garcia, Pierre Lavoie et Mario Munger a souligné les grandes qualités de cette oeuvre «qui nous permet encore de croire que le documentaire, le bon, fait ombrage à la fiction».

Finalement, c'est La battue, du Canadien Guy Édoin, qui a mis la main sur le prix du meilleur court-métrage Amériques. Une mention spéciale a été accordée au film canadien Hydro-Lévesque de Matthew Rankin.

En fin de soirée, le FC3A a aussi fait connaître le Prix du public, qui a été décerné à Estômago, une coproduction brésilio-italienne de Marcos Jorge.