ASSOCIATED PRESS

L'acteur Michael Douglas, récompensé en 1987 pour son rôle dans Wall Street, a choisi de défendre mercredi la cause d'un monde débarrassé des têtes nucléaires.

Douglas a animé une table ronde d'experts à Washington, avec les anciens sénateurs Sam Nunn et Chuck Hagel, un républicain critique de la guerre en Irak, pressenti pour occuper le ministère de la Défense, et Robert Gallucci, un ex-diplomate connu pour avoir négocié avec la Corée du nord sur le nucléaire en 1994.

L'acteur a demandé au second, Hagel, si l'administration Obama avait donné une chance aux pays détenteurs d'armes nucléaires de s'amender. Il a encouragé le premier, Nunn, à évoquer ses entretiens sur le sujet avec Barack Obama. Le troisième, Gallucci, s'est dit confiant dans le rapprochement américano-russe, mais préoccupé de la montée des tensions au Pakistan.

Douglas avait déjà pris partie contre le nucléaire civil dans le film Le syndrome chinois en 1979, à propos des dangers des centrales nucléaires.