Publié le 12 févr. 2010
Marc-André Lussier LA PRESSE

«Je suis encore un homme du celluloïd! a déclaré hier Werner Herzog, président du jury de la 60e Berlinale. Je ne crache pas du tout sur les nouvelles technologies et les effets numériques, mais ce genre de cinéma ne m'attire pas en tant que cinéaste.»

Pour la conférence de presse traditionnelle «d'avant-match», le réalisateur de Fitzcarraldo était entouré des six autres membres du jury: les actrices Renée Zellweger, Yu Nan et Cornelia Froboess; la réalisatrice Francesca Comencini; l'écrivain Nuruddin Farah; et le producteur Jose Maria Morales.

À l'inévitable question «qu'est-ce qu'un bon film?», le cinéaste allemand, dont la plus récente offrande est The Bad Lieutenant: Port of Call - New Orleans, n'a évidemment offert aucune certitude.

«Cela reste toujours un secret, soutient-il. Il y a dans l'art cinématographique un côté mystérieux qui s'apparente à la poésie. On ne sait pas vraiment ce qui définit la profondeur d'un poème, mais on sait la reconnaître. S'il y a un grand film dans la sélection qu'on nous propose, croyez-moi, nous nous en rendrons compte. Mon rôle est de veiller à ce que les 20 films de la compétition bénéficient du même degré d'attention, peu importe la notoriété du cinéaste.»

La compétition berlinoise est partagée entre les vétérans et les nouveaux venus cette année. Du côté des cinéastes déjà reconnus, on note bien entendu la présentation, aujourd'hui même, de The Ghost Writer, le plus récent film de Roman Polanski. Il y a quelques années, le réalisateur de The Pianist l'avait déclaré à Cannes: une participation dans un grand festival de cinéma n'a de sens à ses yeux qu'à l'intérieur d'une compétition. Dont acte.

Zhang Yimou, concepteur il y a deux ans de la mise en scène grandiose des cérémonies d'ouverture des Jeux de Pékin, revient au cinéma avec A Woman, A Gun and A Noodle Shop. Les plus récents longs métrages de Michael Winterbottom (The Killer Inside Me), de Thomas Vinterberg (Submarino) et de Noah Baumbach (Greenberg) sont aussi en lice pour l'Ours d'or. Mammuth, un film de Benoît Delépine, défend par ailleurs les couleurs françaises. Gérard Depardieu et Isabelle Adjani en sont les têtes d'affiche.

Martin Scorsese (Shutter Island), Yoji Yamada (About her Brother - film de clôture), Nicole Holofcener (Please Give) et Lisa Cholodenko (The Kids Are Allright) présentent ici leur plus récent opus hors concours.

«En se plongeant pendant 10 jours dans des films venus de partout, on revient aux raisons fondamentales qui nous font aimer le cinéma, a confié Renée Zellweger. Cela est très bien!»