Publié le 10 mars 2010
LA PRESSE CANADIENNE

Le 5e Festival de films sur les Droits de la personne de Montréal prend son envol jeudi et se poursuivra jusqu'au 21 mars 2010, notamment aux Cinéma du Parc, Cinéma ONF et Cinéma Parallèle.

Le film d'ouverture, présenté jeudi à 19 h à l'Alumni Auditorium de l'Université Concordia, est Le jour où Dieu est parti en voyage, une fiction du Belge Philippe Van Leeuw. La projection se fera en présence du cinéaste et du porte-parole, Charles Binamé.

Prix du Public du meilleur scénario au Festival Premiers Plans d'Angers 2008, le film dépeint la détresse et la souffrance d'une jeune femme tutsie. Dédié aux victimes du génocide rwandais, le film aborde la question de la survivance face à la violence et la folie meurtrière des hommes, et la frayeur et le désespoir qui en découle.

Un programme jeunesse destiné aux 6-12 ans sera offert dimanche le 14 mars, à 14 h, au Centre culturel Simon-Bolivar. Au programme: courts métrages sur les droits de l'enfant et jeux à partir du projet On ne joue pas avec les droits, d'Equitas.

Neuf films de la sélection internationake sont en compétition pour le Grand Prix, contre 13 pour le Prix du public.

Neuf films sont aussi en lice pour le prix du public dans la sélection québécoise: Avenue zéro d'Hélène Choquette, Bas! Beyond The Red Light de Wendy Champagne, Birmanie l'indomptable, la résistance d'un peuple d'Hélène Magny et Pierre Mignault, Chants de la détermiNATION de Michelle Smith et Paul M. Rickard, Haut comme trois pommes de Nance Ackerman, Ghosts - en première mondiale - de Morvary Samare, Mes deux mamans d'Aurore Thériault, Répercussions - en première montréalaise - de Justin Antippa et Wapikoni - Escale à Kicisakik, de Mathieu Vachon.

Programme, horaires, bandes annonces sont disponibles sur le site www.ffdpm.com.