AGENCE FRANCE-PRESSE

Le Centre Simon-Wiesenthal a condamné lundi des propos «antisémites» tenus par Oliver Stone dans lesquels le réalisateur américain «minimise l'Holocauste», et a appelé Hollywood à s'insurger contre les dires du cinéaste.
   
Oliver Stone est un «perroquet de plus dans le choeur antisémite», a jugé dans un communiqué le rabbin Abraham Cooper qui co-dirige le Centre Simon-Wiesenthal, basé à Los Angeles et qui a pour mission de préserver la mémoire de l'Holocauste.
   
Le réalisateur attribue «l'attention que porte le monde à la Shoah à "la domination des médias par les juifs"», estime encore M. Cooper.
   
Il réagissait à des propos tenus par le réalisateur de Platoon et de JFK dans le Sunday Times de Londres. M. Stone y estimait que dans «notre culture», l'accent est mis sur l'Holocauste parce que les juifs «contrôlent les médias». Adolf Hitler, disait encore le cinéaste, «a fait bien plus de mal au peuple russe qu'au peuple juif».
   
«Oliver Stone s'entête à minimiser l'Holocauste», affirme Abraham Cooper.
   
Dans l'interview accordée au Sunday Times, Oliver Stone qualifie en outre la politique américaine envers l'Iran d'«horrible». «L'Iran n'est pas forcément le "gentil" (...). Mais nous ne connaissons pas toute l'histoire», a-t-il estimé.
   
«Espérons que la rhétorique irresponsable et scandaleuse d'Oliver Stone sera condamnée par ses pairs du secteur du divertissement», a réagi M. Cooper.