Publié le 16 mars 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

L’actrice et réalisatrice Jodie Foster a pris la défense de son collègue Mel Gibson, qui vient d’écoper de trois ans de mise à l’épreuve dans une affaire de violence conjugale présumée, le décrivant comme un homme «sensible» ayant eu «une vie d’épreuves».

«Mon Dieu, j’adore cet homme», a déclaré dans une interview à paraître jeudi dans le Hollywood Reporter Jodie Foster, qui a réalisé Le complexe du castor, dans lequel elle joue également aux côtés de Mel Gibson.

«Il a apporté toute une vie d’épreuves à ce personnage dont nous discutions depuis des années, et dont je savais qu’il faisait partie de sa psyché et de ce qu’il est. C’est un aspect de lui qui est magnifique et que je voulais faire connaître au public», a déclaré Jodie Foster.

L’acteur, présenté la semaine dernière à la justice, a décidé de ne pas contester les accusations de violence conjugale proférées à son encontre par son ex-compagne Oksana Grigorieva, afin de pouvoir passer un accord avec le procureur et éviter la prison.

La carrière de Mel Gibson s’est essoufflée depuis qu’il a défrayé la chronique en 2006 après avoir été arrêté au volant de sa voiture avec un taux d’alcoolémie une fois et demie supérieur à la limite autorisée.

Son arrestation s’était doublée d’un scandale, l’acteur ayant proféré à cette occasion plusieurs insultes antisémites, pour lesquelles il s’était ensuite excusé.

L’acteur australo-américain joue dans Le complexe du castor le rôle d’un cadre en difficulté qui adopte une marionnette de castor à qui il prête des sentiments humains.

Il a accepté de faire la promotion du film qui doit sortir en mai aux États-Unis, malgré les risques que les journalistes lui posent des questions sur ses déboires personnels, ce dont Jodie Foster lui est reconnaissante.

«Il est incroyablement aimant et sensible, vraiment», a-t-elle insisté, reconnaissant qu’il «n’est pas un saint» et a «une grande gueule». «Mais j’ai su à la minute où je l’ai vu que je l’aimerais jusqu’à la fin de mes jours».