Publié le 23 mars 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Chaque fois que je suis tombée amoureuse je me suis mariée. Ma moralité m'interdit d'avoir simplement des aventures...».

Elizabeth Taylor, la star américaine aux huit mariages et sept maris - dont Richard Burton, épousé deux fois - disparue mercredi à l'âge de 79 ans, a, par ses multiples mariages et liaisons, défrayé la chronique avide de passions et de scandales.

Elle a 18 ans et l'insouciance de sa jeunesse quand, le 16 mai 1950, elle épouse Nicholas Hilton Jr., héritier de l'empire hôtelier du même nom. Quelques mois après, elle divorce pour se marier, le 21 février 1952, à l'acteur anglais Michaël Wilding. Ils auront deux fils Michael et Christopher.

De nouveau libre, l'actrice épouse, le 2 février 1957, le riche producteur Michael Todd dont elle est très amoureuse. Leur fille, Liza, naît en août de la même année. Todd meurt six mois plus tard (1958) dans un accident d'avion.

 

En 1959, Liz se convertit au judaïsme pour épouser le crooner Eddie Fisher, son quatrième mari, qui vient de quitter Debbie Reynolds, sa femme. Le 12 mai 1959, jour de ses noces à Las Vegas, Liz, «briseuse de mariages» selon la presse, projette «une lune de miel de 30 ou 40 ans». Le divorce est prononcé le 5 mars 1964.

Dix jours plus tard, elle épouse Richard Burton qui est entré dans sa vie avec fracas pendant le tournage de Cléopâtre dirigé par Joseph Mankiewicz (1963). En compagnie de ce solide Gallois de 39 ans, père de deux enfants, elle tournera sept films, dont le remarquable Qui a peur de Virginia Woolf? (Mike Nichols, 1966) récompensé par l'Oscar de la meilleure actrice.

De ruptures orageuses en réconciliations spectaculaires, (divorce en juin 1974, remariage en octobre 1975, nouveau divorce en juillet 1976), le couple sulfureux entre dans la légende des «amants terribles».

Le 4 décembre 1976, la star épouse en septièmes noces le sénateur républicain de Virginie, John Warner, dont elle divorce en décembre 1982.

De Malcolm Forbes, son nouveau compagnon (décédé en février 1990), Elizabeth Taylor dit: «Je l'aime trop pour l'épouser».

À la veille de ses huitièmes noces, le 6 octobre 1991, avec Larry Fortensky, un ouvrier en bâtiment de vingt ans son cadet, Liz se déclare «faite pour le mariage». Mais, en février 1996, elle divorce pour «incompatibilités irréductibles» avec son septième époux dont elle avait fait la connaissance en 1988 au cours d'une cure de désintoxication.