Publié le 31 mars 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le premier film malaisien sur l’homosexualité a remporté un succès public cette semaine mais un parti islamique a appelé jeudi à son interdiction dans un pays où l’amour homosexuel est considéré comme tabou.

Dalam Botol (À l’intérieur d’une bouteille) a rapporté un million de ringgit (330 000 $) en cinq jours, un montant important pour un nouveau film, a indiqué jeudi le quotidien The Star.

Le long métrage raconte l’histoire d’un homosexuel qui change de sexe pour plaire à son amant avant de le regretter. Il finit par tomber amoureux d’une femme.

Sa productrice, Raja Azmi Raja Sulaiman, a affirmé que le message du film était de «rappeler à la société de ne pas être influencée par la culture gaie, qui est considérée comme tabou dans ce pays».

La loi prévoit des amendes pour la représentation de l’homosexualité dans les médias tandis que la sodomie, même entre adultes consentants, est illégale et punissable d’une longue peine de prison.

Bien que Dalam Botol se termine par le choix par le héros d’une relation hétérosexuelle, le parti islamique conservateur PAS a estimé qu’il ne devait pas être vu par le public.

«Nous n’avons pas besoin de tels films. Nous ferions mieux de concentrer notre attention à résoudre d’autres problèmes plus urgents comme la drogue», a déclaré l’un de ses responsables, Hatta Ramli.

L’islam est la religion officielle en Malaisie, dont environ 60 % de la population est musulmane.