Publié le 24 janv. 2012
André Duchesne LA PRESSE

Le film Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau ira à la soirée des Oscars qui aura lieu le 26 février prochain à Los Angeles.

Le long métrage québécois a en effet été sélectionné parmi les cinq finalistes encore en lice pour l'obtention de l'Oscar du meilleur film tourné dans une autre langue que l'anglais. Les membres de l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences en ont fait l'annonce plus tôt ce matin.

>>>>Réagissez sur le blogue de Marc-André Lussier.

>>>>Le topo vidéo de Marie-Christine Blais.

>>>>Oscars 2012: notre dossier complet.

«Je me sens comme un joueur de hockey qui vient de remporter la Coupe Stanley, a lancé M. Falardeau au cours d'un appel conférence avec les médias. J'ai des mots comme «incroyable» et «indescriptible» qui me viennent à l'esprit. J'ai réalisé un film intime et à petit budget et je suis heureux de voir que de tels films peuvent se retrouver à côté de productions beaucoup plus importantes. Une reconnaissance comme celle-ci vient nous dire qu'il faut continuer à faire des films qui sont à l'intérieur de nous et non des copies de ce que l'on voit ailleurs.»

Les autres films en nomination dans cette catégorie sont Bullhead de Michael R. Roskam (Belgique), Une séparation de Asghar Farhadi (Iran), Footnote de Joseph Cedar (Israel) et In Darkness de Agnieszka Holland (Pologne).

Philippe Falardeau suit donc les traces de Denis Villeneuve qui, l'an dernier, s'était hissé jusqu'à l'ultime soirée avec son film Incendies. La statuette avait finalement été remportée par la Danoise Susanne Bier avec l'oeuvre intitulée In a Better World.

La présence du film de Falardeau aux Oscars constitue également une superbe récompense pour Kim McCraw et Luc Déry de la maison de production micro_scope. C'est aussi cette boîte qui était derrière Incendies l'an dernier.

L'oeuvre, rappelons-le, raconte la vie d'un immigrant algérien (Fellag) qui prend à pied levé une classe de jeunes du primaire dont l'enseignante s'est enlevée la vie.

Le parcours de Monsieur Lazhar vers les Oscars a débuté à l'automne lorsque le film a été choisi pour représenter le Canada. Au départ, 63 films en provenance d'autant de pays étaient dans la course à l'Oscar du meilleur film étranger. Ce nombre a été réduit à neuf la semaine dernière et maintenant à cinq finalistes.

Sur le compte Facebook de M. Falardeau, les hommages ne cessent d'affluer ce matin. De nombreux réalisateurs et autres artisans du milieu du cinéma lui expriment toutes leurs félicitations. «Trop génial. Bravo mon ami!», «Joie!», «La magie et le vertige. Tellement BRAVO», «Sky is the limit! Yes sir», «Wow! Un matin rempli de fierté pour toi». Voilà quelques-uns des commentaires que l'on peut y lire.

D'ici la cérémonie des Oscars s'amorcent maintenant quelques semaines qui seront intenses mais où le cinéaste aura, croit-il, le temps de reprendre son souffle. Dans deux jours, il s'envolera pour la Suède et les Pays-Bas où son film sera présenté en festival. «Ensuite, si mes producteurs me demandent de retourner à Los Angeles avant les Oscars, je le ferai dit-il. Je crois que je peux maintenant faire les démarches le coeur plus léger. Bien sûr, j'ai envie de remporter l'Oscar mais quand je me pose la question «Pourquoi je fais des films», jamais la réponse n'est que c'est pour gagner des prix.»

Au cours de l'entrevue, il a de nombreuses fois salué les membres de l'équipe du film ainsi que les comédiens, Fellag au premier chef, mais aussi tous les enfants.

Deux films de l'ONF

Par ailleurs, deux films canadiens produits par l'ONF, Dimanche de Patrick Doyon et Une vie sauvage de Amanda Forbis et Wendy Tilby sont également en nomination dans la catégorie «Courts métrages d'animation».

«C'est mon tout premier film professionnel. Je suis très content de ce qui m'arrive et tout aussi fier pour Une vie sauvage, a dit M. Doyon en entrevue à LaPresse.ca ce matin. Je ne pensais pas du tout aller aux Oscars. C'est tellement haut!»

Le jeune réalisateur de 32 ans a appris la nouvelle en consultant le site web de l'Académie en compagnie de sa conjointe et de leur fille.

Dimanche raconte de façon très tendre et drôle la journée d'un garçon qui s'ennuie un jour de visite dominicale chez ses grands-parents.

Le film est aussi en nomination aux Annie Awards, genre d'Oscars de l'animation, qui auront lieu à Los Angeles le 4 février. M. Doyon sera présent aux deux cérémonies.

À noter que son film sera projeté en ouverture du film La fille du puisatier qui prendra l'affiche le 3 février au Québec.

Avant de livrer ses commentaires sur sa propre nomination, Philippe Falardeau a eu la délicatesse de saluer celle de ses collègues concernant les deux films canadiens d'animation. «Je veux les féliciter. Je suis en belle compagnie», a-t-il dit de Dimanche et Une vie sauvage.

Hugo, The Artist

Par ailleurs, les films Hugo de Martin Scorsese et The Artist de Michel Hazanavicius, mènent dans les autres catégories, le premier avec 11 nomination et le second avec 10. Les films Moneyball de Bennett Miller et War Horse de Steven Spielberg récoltent chacun six nominations.

Dans la très convoitée catégorie du meilleur film de l'année, on retrouve The Artist, The Descendants, Extremely Loud & Incredibly Close, The Help, Hugo, Midnight in Paris, Moneyball, The Tree of Life et War Horse.

Demian Bichir (A Better Life), George Clooney (The Descendants), Jean Dujardin (The Artist), Gary Oldman (Tinker Tailor Soldier Spy) et Brad Pitt (Moneyball) se disputeront l'Oscar du meilleur acteur dans un rôle principal.

Chez les comédiennes, Glenn Close (Albert Nobbs), Viola Davis (The Help), Rooney Mara (The Girl with the Dragon Tattoo) Maryl Streep (The Iron Lady) et Michelle Williams (My Week With Marilyn) sont en lice pour l'Oscar de la meilleure comédienne dans un rôle principal.