Publié le 18 févr. 2012
André Duchesne LA PRESSE

Quatre films du répertoire du groupe Vidéo Femmes font partie de la programmation des 30e Rendez-vous du cinéma québécois (RVCQ).

Aujourd'hui à 18h, à l'auditorium de la Grande Bibliothèque est présenté El Motemei, un court métrage documentaire d'Émilie Baillargeon consacré à Carlos Martinez, dernier vendeur de maïs ambulant à Valparaiso au Chili. Ce film est l'un des quatre courts métrages qui précèdent le documentaire Giota's Journey.

Demain, dimanche 19 février à 21h45 à la Cinémathèque québécoise, le film Le vide de Renée Beaulieu fait partie de la programmation «Errances» consacrée aux courts métrages. Par un beau vendredi soir, une adolescente laisse sa famille pour partir en scooter.

Émilie Baillargeon a un second film au programme des RVCQ. Il s'agit de Le temps d'une chanson, documentaire présenté en première mondiale. La cinéaste se rend ici à la rencontre de personnes âgées qui ont pour point commun leur amour de la musique. Son film sera projeté le vendredi 24 février à 18h à la Cinémathèque québécoise.

De Lawrence Côté-Collins, une réalisatrice active au sein du mouvement Kino et qui a signé une quarantaine d'oeuvres à ce jour, le documentaire Fuck That sera présenté le samedi 25 février à 15h au Cinéma ONF en première partie du film El Huaso de Carlo Guillermo Proto.

Dans ce film de six minutes, la réalisatrice et son père discutent de la vie alors que des enfants s'amusent sous la pluie.

Ouvert depuis 1973, Vidéo Femmes est un centre d'artistes consacré à la création d'oeuvres vidéographiques indépendantes réalisées par des femmes.