Publié le 22 févr. 2012
Romain Raynaldy AGENCE FRANCE-PRESSE

Quel que soit le destin de The Artist dimanche à Hollywood lors de la 84e cérémonie des Oscars, les dix nominations du film muet de Michel Hazanavicius et celle du film d'animation Une vie de chat font de ce cru 2012 une année exceptionnelle pour le cinéma français.

Aucun film français n'a aligné autant de nominations ni concouru pour la statuette du meilleur film depuis la création des Oscars.

Dans l'histoire récente, les films français ayant recueilli plus d'une nomination sont rares: Camille Claudel, nommé deux fois en 1990, Cyrano de Bergerac (5 fois en 1991), Indochine (2 fois en 1993), Le fabuleux destin d'Amélie Poulain (5 fois en 2001) et Les choristes (2 fois en 2005).

Une victoire de Jean Dujardin dans la catégorie du meilleur acteur serait aussi une première puisqu'aucun acteur français n'a jamais remporté la précieuse statuette pour un rôle principal. Et seules trois femmes y sont parvenues: Claudette Colbert, Simone Signoret et Marion Cotillard.

Charles Boyer, Maurice Chevalier et Gérard Depardieu ont certes été en lice pour le meilleur acteur, sept fois à eux trois, mais ont tous été coiffés au poteau. Les deux premiers ont néanmoins chacun reçu un Oscar d'honneur.

Si la franco-argentine Bérénice Bejo s'impose dans la catégorie du second rôle féminin, elle rejoindra au tableau d'honneur Juliette Binoche, distinguée en 1997 pour Le patient anglais.

Quant à Michel Hazanavicius, s'il remporte l'Oscar du meilleur réalisateur, il sera le deuxième Français à connaître cet honneur après le Franco-Polonais Roman Polanski, récompensé en 2003 pour Le pianiste. Et s'il repart aussi avec le prix du scénario, il rejoindra quelques illustres prédécesseurs comme Claude Lelouch (Un homme et une femme) et le Franco-Grec Costa-Gavras (Missing).

The Artist est également en lice pour meilleur montage, meilleure direction photo, meilleurs costumes, meilleurs musique et décors, autant de catégories dans lesquelles la France s'est illustrée à de nombreuses reprises depuis la création des Oscars.

La musique, en particulier, a toujours beaucoup souri aux Français. Si Ludovic Bource, qui a signé la partition de

The Artist, repart avec la statuette, il viendra grossir la liste des Michel Legrand (3 Oscars), Maurice Jarre (3), Francis Lai (1) et autres Georges Delerue (1).

Outre la tornade The Artist, le cinéma français est également représenté cette année par le film d'animation Une vie de chat, de Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol.

Si la compétition sera rude, face notamment à RangoLe Chat Potté et Kung Fu Panda 2, la présence du film témoigne une fois de plus de la vitalité de l'animation française, après les nominations de Persepolis en 2008 et L'illusionniste en 2011, et la victoire du court-métrage Logorama en 2010.