Publié le 3 juin 2012
Jozef Siroka LA PRESSE

Deux cinéastes iraniens qui ont la cote à l'échelle internationale tourneront leurs prochains films à l'extérieur de leur pays d'origine.

D'abord, Asghar Farhadi, lauréat cette année de l'Oscar du meilleur film en langue étrangère pour Une séparation, se rendra à Paris à l'automne. Marion Cotillard et Tahar Rahim se donneront la réplique dans un «thriller social comptant de nombreux revirements de situation». Les deux acteurs n'ont jamais partagé l'écran par le passé, mais ont en commun d'avoir chacun joué pour Jacques Audiard; lui pour Un prophète, et elle pour De rouille et d'os, qui était présenté en compétition à Cannes.

Il y a ensuite le grand maître Abbas Kiarostami, qui retourne en Italie après y avoir réalisé Copie conforme, en 2010. Le tournage de Horizontal Process devrait commencer au début de l'année prochaine, en Apulie, dans le sud-est du pays. Le cinéaste de 71 ans a choisi cette région en raison de «l'architecture complexe de ses villes, qui transmettent la complexité de leurs habitants». Il espère que son film saura «rendre compte de la même complexité». Il s'agit d'un troisième film d'affilée pour Kiarostami produit à l'extérieur de l'Iran, l'autre étant Like Someone In Love, tourné à Tokyo, qui concourait le mois dernier pour la Palme d'or.

Source : Variety