André Duchesne LA PRESSE

Collaborateur associé à l'Office national du film (ONF) depuis de nombreuses années et sommité en cinéma d'animation, Marcel Jean a été nommé directeur artistique du Festival international du film d'Annecy, qui s'est terminé samedi dernier en Haute-Savoie.

Cette nomination couronne une semaine d'activités et de festivités où l'ONF s'est particulièrement illustré. Pour Monique Simard, directrice du programme français, il s'agit d'un grand honneur pour le Québec, d'autant plus que c'est la première fois que le festival choisit un directeur qui n'est pas Français.

Quatre courts métrages de l'ONF étaient inscrits en compétition officielle, deux autres dans la section Panorama et un prix spécial du jury a été remis au film Edmond était un âne, court métrage portant sur la difficulté d'être soi-même face au conformisme social. Le même soir, à Toronto, l'oeuvre signée Franck Dion, coproduite avec la France, gagnait le prix Bravo! Fact du meilleur court métrage canadien au CFC Worldwide Short Film Festival.

«Au fil des ans, l'ONF a toujours été bien accueilli à Annecy. Mais cette année, ce fut une année incroyable, a dit Monique Simard, jointe au téléphone à Paris. Dans la catégorie des courts métrages, 45 films étaient en compétition, dont 4 de l'ONF. Annecy est à l'animation ce que Cannes est aux longs métrages. Et dans ce domaine, on sent que nous sommes importants au niveau planétaire.»

À Annecy, Mme Simard a signé une entente de trois ans avec France Télévisions pour la coproduction d'oeuvres originales interactives. «Ce sont des oeuvres qui ne sont pas linéaires et destinées uniquement à la télévision, a-t-elle précisé. Lorsque je suis arrivée en poste, il y a quatre ans, on m'a donné le mandat de développer la production interactive, et j'ai vu qu'il y avait une place pour la francophonie là-dedans.»

Une première entente de coproduction avait été signée dans le passé avec la chaîne franco-allemande ARTE et avait donné l'oeuvre bilingue Code Bar (https://codebarre.tv/fr). Avec France Télévisions, on veut aller plus loin.