Les Rendez-vous Québec Cinéma perdent leur DG

Dominique Dugas, DG des RVQC (à droite), en... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

Agrandir

Dominique Dugas, DG des RVQC (à droite), en compagnie de Ségolène Roederer, directrice générale de Québec Cinéma, et de Patrick Huard, porte-parole des RVQC cette année

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Six ans après sa nomination comme directeur général des Rendez-vous Québec Cinéma (RVQC), Dominique Dugas quittera ses fonctions à la mi-juillet pour relever un nouveau défi, toujours dans le domaine du septième art.

«Ce départ ne se fait nullement dans l'amertume, a indiqué M. Dugas, joint hier après-midi. On m'a proposé de relever un nouveau défi qui est assez intéressant et qui est plus adapté à ma situation familiale. Je suis père de deux enfants en bas âge.»

Grand connaisseur de cinéma, Dominique Dugas est associé aux RVCQ depuis l'an 2000. Il a d'abord siégé au conseil d'administration de l'organisme, avant d'être nommé directeur de la programmation en 2006. Il est devenu directeur en juin 2012, peu après la fusion des RVQC avec le gala des prix Jutra (maintenant les Iris) sous un organisme parapluie, Québec Cinéma.

M. Dugas n'a pas voulu révéler pour qui il va travailler. «C'est à mon futur employeur de l'annoncer», dit-il. Il confirme par contre qu'il va continuer à être actif dans le domaine du cinéma québécois. «Mais je ne me joins pas à un festival. La vie festivalière est difficile à concilier avec la vie de famille», précise-t-il.

Une perte pour Québec Cinéma

Jointe hier en pleine organisation du gala de demain soir, la directrice générale de Québec Cinéma, Ségolène Roederer, a salué avec chaleur l'apport de M. Dugas au cours de toutes ces années de collaboration.

«Ensemble, nous avons 19 ans de collaboration et de travail dans la même direction, avec des caractères différents mais très complémentaires, dit-elle. C'est aussi la perte d'un gros morceau de connaissance et d'amour du cinéma québécois. Nous partageons la même vision du cinéma et du travail que nous avions à faire pour le faire connaître.»

Mme Ségolène dit qu'une fois la surprise passée et quelques sanglots, elle se réjouit pour le nouveau défi qui attend M. Dugas.

«On lui propose un job à sa mesure et qui est un magnifique défi. La vie, ça bouge tout le temps et c'est dans ce sens que j'accueille ce départ. »

Mme Roederer ajoute qu'au fil de toutes ces années de collaboration, M. Dugas et elle ont bâti une équipe solide qui a une bonne planification stratégique. Dans cette optique, elle se dit assurée de voir son organisme continuer sur sa lancée.

«Cette belle équipe est rassurante et nous allons construite à partir de ça, dit-elle. Je voudrais voir comment, à l'interne, je pourrais pousser les talents qui sont là.»

La 37édition des RVQC aura lieu en février prochain.




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer