Le compte à rebours est lancé pour la 69e édition du Festival de Venise, qui accueillera, à partir de mercredi, sur un Lido en partie rénové, une pléiade de stars, au premier rang desquelles Robert Redford, Jeanne Moreau, Claudia Cardinale et Ben Affleck.

Publié le 24 août 2012
Gildas Le Roux AGENCE FRANCE-PRESSE

Dix-huit films sont en lice pour le prestigieux Lion d'or, qui sera décerné le 8 septembre par un jury présidé par le réalisateur américain Michael Mann, entouré notamment de l'actrice et mannequin française Laetitia Casta, du cinéaste italien Matteo Garrone et de l'actrice britannique Samantha Norton.

C'est au thriller politique de l'Indienne Mira Nair, L'intégriste malgré lui, avec à l'affiche entre autres Kate Hudson et Liev Schreiber, que reviendra l'honneur d'ouvrir le bal mercredi soir, dans un Palais du cinéma partiellement restauré.

«Cette année, la zone d'accès du Palais a été refaite totalement. Il y a un projet concret qui, sur trois ans, va permettre de renouveler totalement les structures disponibles sur le Lido», se réjouit le directeur du festival, Alberto Barbera, dans un entretien avec l'AFP.

Ce lifting amorcé permettra à la Mostra d'accueillir dignement ses illustres visiteurs.

«Il y aura beaucoup de stars cette année sur le Lido, il suffit pour cela de parcourir les castings des films sélectionnées: de Ben Affleck à Javier Bardem en passant par Gérard Depardieu, Zac Efron, Shia Labeouf, John Malkovich et Robert Redford, qui pour la première fois viendra à Venise», souligne M. Barbera.

«Côté femmes, Claudia Cardinale, Cécile de France, Selena Gomez, Vanessa Hudgens, Kate Hudson, Isabelle Huppert, Jeanne Moreau, Marisa Paredes, Winona Ryder, Emmanuelle Seigner...» énumère-t-il, tout en mettant l'accent sur le nombre de réalisatrices présentes.

«Je crois qu'au total il y aura 21 femmes réalisatrices (...) Peut-être est-ce le signe que, finalement, quelque chose est en train de changer dans le monde du cinéma qui est, comme nous le savons, très sexiste», observe-t-il.

En compétition, l'Américain Terrence Malick présentera To the Wonder (avec Ben Affleck, Rachel Weisz et Javier Bardem), et Brian de Palma Passion (avec Rachel McAdams), tandis que le Japonais Takeshi Kitano proposera Outrage Beyond et Marco Bellocchio Bella Addormentata.

Outre Bellocchio, deux cinéastes italiens figurent en compétition: Daniele Cipri (E stato il figlio) et Francesca Comencini (Un giorno speciale).

Côté français, deux films seront en lice - Après mai d'Olivier Assayas et Superstar de Xavier Giannoli avec Kad Merad et Cécile de France - ainsi qu'une coproduction Belgique/Pays-Bas/France, La cinquième saison de Peter Brosens et Jessica Woodworth.

Hors compétition, un des moments forts de cette 69e Mostra devrait être la venue de Robert Redford, devant et derrière la caméra, dans The Company you Keep, aux côtés de Shia LaBeouf et Julie Christie.

Beaucoup de curiosité aussi autour du documentaire de Spike Lee, Bad 25, sur le 25e anniversaire de la sortie de l'album de Michael Jackson Bad.

Quant à Manoel de Oliveira, il offrira au Lido un somptueux tapis rouge avec son dernier opus, O Gebo e a Sombra: Michael Lonsdale, Claudia Cardinale et Jeanne Moreau. Des petits jeunes face au géant du cinéma portugais, qui fêtera en décembre ses 104 ans!

«Mon sentiment est que la saison cinématographique s'annonce positive et prometteuse», confie Alberto Barbera, qui a succédé à Marco Müller à la tête du doyen des festivals de cinéma.

«Il y a une grande fermentation innovante, notamment dans des pays totalement privés de cinéma ou avec une tradition cinématographique très modeste», note-t-il, citant en exemple un court-métrage népalais et le tout premier film d'une Saoudienne sur les discriminations sexistes dans son pays.

Toutes sections confondues, cette Mostra peut s'enorgueillir de pas moins de 50 premières mondiales.

Les 18 films en compétition à la Mostra

Après Mai de Olivier Assayas - France

At any Price de Ramin Bahraini - États-Unis/GB

Bella Addormentata de Marco Bellocchio - Italie/France

La cinquième saison de Peter Brosens et Jessica Woodworth - Belgique/Pays-Bas/France

Lemale Et Ha'Chalal de Rama Burshtein - Israël

E stato il figlio de Daniele Cipri - Italie/France

Un giorno speciale de Francesca Comencini - Italie

Passion de Brian de Palma - France/Allemagne

Superstar de Xavier Giannoli - France/Belgique

Pieta de Kim Ki-duk - Corée du Sud

Outrage Beyond de Takeshi Kitano - Japon

Spring Breakers de Harmony Korine - États-Unis

To the Wonder de Terrence Malick - États-Unis

Sinapupunan de Brillante Mendoza - Philippines

Linhas de Wellington de Valeria Sarmiento - France/Portugal

Paradies: Glaube de Ulrich Seidl - Autriche/France/Allemagne

Izmena de Kirill Serebrennikov - Russie

The Master de Paul Thomas Anderson - États-Unis