Un ajout imprévu pour Spike Lee

Le réalisateur Spike Lee... (Photo Stéphane Mahé, Reuters)

Agrandir

Le réalisateur Spike Lee

Photo Stéphane Mahé, Reuters

(CANNES) Lors d'une conférence de presse, Spike Lee a expliqué que le tournage de BlacKkKlansman était déjà terminé quand la marche des suprémacistes blancs est survenue à Charlottesville.

Estimant impératif l'ajout de ces images dans son film, le cinéaste a demandé à Susan Bro, la mère de la militante Heather Hayes, morte après avoir été renversée par une voiture, la permission de les utiliser.

«Je n'allais certainement pas mettre cette scène de meurtre sans avoir son approbation», a-t-il déclaré.

Spike Lee s'en est aussi pris au locataire de la Maison-Blanche, qu'il ne veut pas nommer, qui a selon lui raté la chance de dire au monde qu'en Amérique, l'amour l'emporte habituellement sur la haine.

«Cet enfant de ch... n'a pas dénoncé le Klan, ni les mouvements alt-right, pas plus que ces enfants de ch... de nazis. Il aurait pu dire au monde: nous sommes meilleurs que ça. Mais non...»




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer