L’industrie des films d’animation est en ébullition et le réalisateur Kirk DeMicco est particulièrement bien placé pour en parler. Surtout connu pour le film d’animation The Croods mettant en vedette la famille préhistorique, en nomination pour un Oscar en 2013, il a quitté DreamWorks pour se joindre au studio Sony Pictures Animation. Son tout dernier opus, Vivo, est né d’une collaboration avec l’auteur-compositeur et acteur Lin-Manuel Miranda et est lancé cette semaine sur Netflix.

Danielle Bonneau
Danielle Bonneau La Presse

« Je suis chanceux, a-t-il lancé lors d’une entrevue virtuelle. Kristine Belson, qui était la productrice du film The Croods chez DreamWorks, est devenue la présidente de Sony Pictures Animation. Toute son équipe et elle font un super boulot et n’ont pas vraiment un style défini, comme c’est le cas dans d’autres studios d’animation. Cela permet aux artistes de proposer de nouvelles choses. Dans le cas de Vivo, les artistes étaient excités parce qu’ils avaient l’occasion d’explorer différentes avenues à la fois en 2D et en 3D. Ils ont, par exemple, fait des effets d’animation complètement fous dans une des chansons, comme s’il s’agissait d’un vidéoclip musical. Le large éventail de possibilités techniques leur permet de s’exprimer de différentes façons et les inspire. »

PHOTO FOURNIE PAR NETFLIX

Kirk DeMicco, réalisateur de Vivo

Comédie musicale colorée

Sony Pictures Animation a, entre autres, fait sa marque avec les films d’animation de la franchise Hotel Transylvania et Spider-Man : New Generation (Spider-Man : dans le Spider-verse).

Cette fois-ci, le kinkajou Vivo est au cœur d’une comédie musicale animée aux couleurs vitaminées. Lin-Manuel Miranda (Hamilton, In the Heights), qui a écrit les chansons, prête sa voix au mammifère portant un foulard et un panama. Celui-ci coule des jours heureux à La Havane, où il est initié à la musique cubaine par un vieil artiste de rue, Andrés (voix de Juan de Marcos González).

  • Vivo est initié à la musique cubaine par un artiste de rue, Andrés.

    ILLUSTRATION FOURNIE PAR SONY PICTURES ANIMATION

    Vivo est initié à la musique cubaine par un artiste de rue, Andrés.

  • Pour réussir sa mission, Vivo gagne l’appui de la jeune Gabi.

    ILLUSTRATION FOURNIE PAR SONY PICTURES ANIMATION

    Pour réussir sa mission, Vivo gagne l’appui de la jeune Gabi.

  • Gloria Estefan prête sa voix à la diva Marta Sandoval.

    ILLUSTRATION FOURNIE PAR SONY PICTURES ANIMATION

    Gloria Estefan prête sa voix à la diva Marta Sandoval.

  • Vision préliminaire de La Havane au lever du soleil, réalisée par Andy Harkness

    ILLUSTRATION FOURNIE PAR SONY PICTURES ANIMATION

    Vision préliminaire de La Havane au lever du soleil, réalisée par Andy Harkness

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

Leur bonheur tranquille est interrompu lorsque la diva Marta Sandoval (voix de Gloria Estefan), qui a quitté Cuba pour faire carrière aux États-Unis, lui écrit pour l’inviter à monter sur scène avec elle lors de son dernier concert, à Miami. Le musicien dévoile à Vivo la chanson d’amour qu’il a jadis écrite pour Marta, et qu’il pourrait enfin lui donner. Mais le destin en décide autrement et Vivo se lance dans une folle aventure pour réaliser le vœu de celui qu’il considère comme son père. Remettre la fameuse chanson à la célèbre chanteuse n’est pas de tout repos, et le débrouillard animal gagne l’appui indéfectible et enthousiaste de la jeune Gabi (voix d’Ynairaly Simo). Leur voyage les entraîne à Key West et dans le parc national des Everglades, avant d’aboutir à Miami.

Il s’agit d’une véritable comédie musicale avec de l’action et de l’aventure. Lin-Manuel a toujours voulu ouvrir avec un numéro musical pour donner le ton. Puis l’idée a germé de faire comme un spectacle sur Broadway, où la musique sert d’excuse pour entraîner les spectateurs dans un monde plein de fantaisie.

Kirk DeMicco

Lin-Manuel Miranda a commencé à travailler sur Vivo en 2009, alors que sur Broadway, il faisait partie de la distribution de la première comédie musicale de son cru, In the Heights (D’où l’on vient, la version cinématographique récemment lancée). D’autres projets ont retenu son attention (Hamilton, Moana, Mary Poppins Returns). Lorsqu’il s’est penché de nouveau sur le projet, il a fait appel à deux collaborateurs de la première heure dans In the Heights et dans Hamilton : Alex Lacamoire, qui s’est de nouveau chargé des arrangements et des orchestrations, et Quiara Alegría Hudes, qui a coécrit le scénario de Vivo avec Kirk DeMicco. Ce dernier s’est joint à l’équipe de création en 2016.

« Quand j’ai écouté les premières chansons, je savais qu’il y avait beaucoup d’émotions au cœur du récit et qu’on avait la chance de faire un film visuellement impressionnant et romantique, a révélé le réalisateur. J’aime que Lin-Manuel soit à l’aise dans différents styles musicaux. Alex Lacamoire et lui permettent que les chansons, différentes les unes des autres, vivent ensemble dans un même univers musical. »

ILLUSTRATION FOURNIE PAR SONY PICTURES ANIMATION

Cette carte de Joey Chou montre le voyage qu’entreprennent Vivo et la jeune Gabi, de La Havane à Miami.

Hommage à la musique cubaine

Celui-ci, faut-il préciser, fait une large part à la musique cubaine et lui rend hommage. Influencé notamment par la musique du groupe Buena Vista Social Club, Lin-Manuel Miranda a été touché que le guitariste et chanteur de la formation, Juan de Marcos González, prête sa voix au personnage d’Andrés.

« Lin-Manuel a toujours voulu que l’action se passe à Cuba avec un personnage principal cubain et le personnage de Vivo », a souligné le réalisateur.

Nous avons profité des conseils de consultants culturaux de grande réputation, qui sont tous des professeurs d’études ayant trait à Cuba et qui nous ont donné plein de notes, pour s’assurer que tout soit authentique, jusqu’à la moindre expression en espagnol.

Kirk DeMicco

Ayant vécu à Miami et étant lui-même un grand fan du Buena Vista Social Club et de la musique cubaine, il a cherché à mettre en lumière les artistes les mieux placés pour la faire découvrir à un nouvel auditoire. Il s’est senti investi d’une mission pour s’assurer que Vivo réussisse à se rendre en Amérique et surmonte les obstacles pour atteindre Miami et porter le précieux message d’amour.

« Je pouvais être le gardien de ces chansons, précise-t-il. Comme Vivo, nous avons d’ailleurs tous essayé de les protéger et de les rendre aussi belles que nous le pouvions, pour rendre hommage au monde et aux gens évoqués par la musique. »

Vivo sera diffusé à compter du 6 août sur Netflix.