La comédie romantique pour adolescents À tous les garçons : pour toujours et à jamais (To All the Boys : Forever and Always) conclut la trilogie de Netflix basée sur les livres de Jenny Han. Les histoires d’amour de Lara Jean ont conquis un large public ces dernières années. Mais les films s’intéressent aussi à l’évolution des relations familiales et amicales de l’héroïne, qui prennent un nouveau tournant dans ce dernier volet. La Presse s’est entretenue (en français !) avec la comédienne vancouvéroise Madeleine Arthur, qui interprète la meilleure amie de Lara Jean, Chris.

Marissa Groguhé Marissa Groguhé
La Presse

Vous avez joué le rôle de Christine (Chris) dans les trois films, c’est un personnage qui vous a accompagnée sur plusieurs années. Qu’avez-vous le plus aimé dans ce personnage auquel vous avez donné vie ?

J’ai tout aimé ! J’ai apprécié le fait de pouvoir découvrir son sens de l’humour et la façon dont elle navigue sa vie avec les gens qui l’entourent. On voit dans ces films comment chacun des personnages a grandi alors qu’ils s’apprêtent à terminer l’école secondaire et à passer à la suite. Ils découvrent qui ils sont. L’amitié entre Chris et Lara Jean évolue beaucoup, on voit [dans le dernier film] qu’elles ont des conversations plus matures, qu’elles ont pris de l’âge. On voit aussi Chris développer son sens du style !

Connaissiez-vous les livres de Jenny Han avant d’être engagée dans les adaptations ?

J’ai lu les livres quand j’ai commencé le processus d’audition pour le rôle. J’étais charmée et excitée de pouvoir entrer dans le monde qu’elle a créé avec ses livres. C’était un grand cadeau de faire trois films et d’avoir les trois livres, en plus du script, pour découvrir les personnages.

Pour toujours et à jamais marque la fin de cette histoire. La conclusion d’une série est toujours très importante. Comment avez-vous trouvé le scénario quand vous l’avez lu pour la première fois ?

J’ai été tout de suite si excitée de voir comment les personnages évoluent. De voir aussi qu’ils allaient voyager, qu’ils allaient à New York, en Corée. J’ai aimé voir comment l’amitié de Lara et Chris grandit. Elles sont là l’une pour l’autre quand les choses sont plus difficiles. Le film aborde des sujets que les deux premiers films ne touchent pas nécessairement. C’est plus mature. Je pense que c’est vraiment une belle fin.

Le personnage de Chris est très indépendant, elle est un peu rebelle, elle a soif de voir le monde. Est-ce que vous lui ressembliez quand vous aviez son âge ?

Je pense que Chris et moi sommes très différentes, mais on se ressemble sur ce besoin d’aller chercher ce qu’on veut dans la vie. Il y a différentes avenues dans la vie, aller à l’université ou partir à l’exploration et voyager pendant une année sabbatique, par exemple. Je me reconnais dans son indépendance et le fait qu’elle fait tout pour atteindre ses buts dans la vie.

C’est justement une des leçons importantes dans le film.

Oui ! Et Chris est là pour aider Lara Jean à découvrir ce qu’elle veut vraiment faire et inversement. Lara est là pour aider Chris à faire les choses qu’elle ne pense pas qu’elle veut faire, comme aller au bal des finissants.

Comment c’était, de revivre ces moments de la fin du secondaire, comme le bal des finissants, à travers le film ?

C’était amusant et intéressant. On a beaucoup dansé, c’était une bonne journée de tournage avec tout le monde ! On a aussi pu revisiter la remise des diplômes et revivre tous ces grands moments. C’était différent de la façon dont je l’ai vécu.

Parlez-moi un peu des autres acteurs (Lana Condor, Noah Centineo, Ross Butler) et de l’équipe. Comment c’est, de travailler pendant trois films, durant trois années de suite, avec ce groupe de gens ?

C’était merveilleux, c’était incroyable. Quand tu fais trois films, les amitiés sont solidifiées, on travaille beaucoup ensemble et on devient une famille. Pendant le tournage et en dehors du tournage, on était tout le temps ensemble. Quand on a tourné à New York, on a exploré la ville ensemble pendant le week-end. C’était spécial d’avoir cette camaraderie en tournage, ç’a créé une aise entre nous tous pendant les scènes. […] Quand on a fait le premier film, on ne savait pas qu’on aurait la chance de retrouver nos personnages ensuite. Ç’a vraiment été une expérience que je n’oublierais jamais, ça restera spécial pour le reste de ma vie.

Est-ce qu’il a été difficile de dire adieu au personnage de Chris et à cette histoire ?

C’était triste, mais j’étais aussi tellement contente d’avoir eu cette chance. Ma dernière scène était celle juste avant d’aller au bal, quand Chris et Lara Jean se maquillent et se préparent. Ça m’a beaucoup touchée. J’ai réalisé que c’était la fin. J’ai pu aller en Corée pour le tournage là-bas deux semaines plus tard. En partant de Corée, dans mon hôtel, j’ai beaucoup pleuré ! Mais je suis surtout reconnaissante d’avoir vécu cette expérience.

Vous avez joué dans plusieurs séries et films (dont Big Eyes, de Tim Burton, Color Out of Space, avec Nicolas Cage, The X-Files, Snowpiercer). Maintenant que vous tournez la page sur To All the Boys, quel serait votre rôle de rêve ?

J’aimerais bien faire un film en français ! [Rires] C’est en haut de ma liste !