Le réalisateur Ian Lagarde et la productrice Gabrielle Tougas-Fréchette (Voyelles Films) travaillent à l’adaptation au cinéma du roman Ce qu’on respire sur Tatouine de Jean-Christophe Réhel, a appris La Presse.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Prix littéraire des collégiens 2019, ce roman a connu une forte résonance dans le milieu littéraire à la suite de sa publication. Gabrielle Tougas-Fréchette dit avoir été émue par le personnage central du roman et a contacté l’auteur et son éditeur, Julien Del Busso, dans le but d’en acquérir les droits d’adaptation cinématographique.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Le réalisateur Ian Lagarde

C’est moi qui ai eu l’idée de les approcher près d’un an après ma lecture du roman. J’étais certaine que quelqu’un avait eu l’idée avant moi, mais non !

 Gabrielle Tougas-Fréchette, productrice

Dans ce premier roman de Jean-Christophe Réhel, un jeune narrateur souffrant de fibrose kystique et vivant dans le sous-sol d’une maison de Repentigny doit composer avec sa maladie, la fatigue, la solitude, ses amours et la poésie qu’il adore. La visite de nombreux fast-food et ses envolées fantasmées dans l’univers de Star Wars lui permettent de se tenir loin du poids quotidien de sa maladie.

Lorsqu’on lui demande ce qui l’a charmée dans le roman, Mme Tougas-Fréchette répond : « Tout ! Mais avant tout le personnage, son humour et la sensibilité extrême qui se dégagent de la poésie qu’on retrouve. »

PHOTO CHANTALE LECOURS, TIRÉE DE FACEBOOK

L’auteur Jean-Christophe Réhel

Ian Lagarde, à qui l’on doit le long métrage All You Can Eat Bouddha, s’attellera bientôt à l’écriture du scénario. Pour Voyelles Films, il s’agira d’une première adaptation portée au grand écran.

Ce roman est tout ce qui nous ressemble, il est audacieux, sensible et foutrement bien écrit. C’est un immense poème et on adore ça, nous, les films-poèmes.

Gabrielle Tougas-Fréchette, productrice

Depuis 2010, Voyelles Films a produit plusieurs œuvres, dont les longs métrages Le cœur de madame Sabali, de Ryan McKenna, All You Can Eat Bouddha et The Twentieth Century, de Matthew Rankin, ainsi que les courts métrages Avec Jeff, à moto, de Marie-Ève Juste, et Le dernier mardi, de Fanny Mallette.