(PARIS) Le tournage de De son vivant, le nouveau film d’Emmanuelle Bercot (Elle s’en va, La tête haute) ne pourra reprendre avant quelques mois, le temps de permettre à Catherine Deneuve de se remettre pleinement de l’accident vasculaire qui l’a affligée sur le plateau du film, le 5 novembre dernier.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

Au cours d’un entretien accordé samedi à La Presse, la cinéaste, aussi l’une des têtes d’affiche du film Fête de famille (à l’affiche au Québec vendredi), a précisé que l’actrice ne garderait pas de séquelles de cet accident vasculaire ischémique, mais ajouté qu’aucune échéance n’était encore fixée pour la reprise du tournage de son film.

« Tout va très bien, mais il faut quand même que Catherine se repose encore un moment pour se rétablir complètement », a précisé Emmanuelle Bercot. 

Dans mon film, son rôle est très exigeant, très difficile, et elle doit être au mieux de sa forme pour le jouer, d’autant qu’elle doit aller très loin dans l’émotion. Il faut du temps, mais on reprendra probablement dans quelques mois. Pour l’instant, le tournage est suspendu et il en sera ainsi le temps qu’il faudra.

Emmanuelle Bercot, au sujet de Catherine Deneuve

Actrice fétiche de la cinéaste, Catherine Deneuve incarne dans De son vivant une mère qui doit faire face à la mort imminente de son fils, interprété par Benoît Magimel. Cécile de France fait aussi partie de la distribution.

« Comme je connais Catherine tellement bien, j’ai toujours sa voix en tête et sa façon de s’exprimer quand j’écris une histoire, indique la réalisatrice. J’ai toujours envie de la voir dans un personnage comme je ne l’ai jamais vue auparavant. J’essaie d’exploiter ce que je connais d’elle dans la vie, qui est à mille lieues de l’image de la grande bourgeoise qu’on lui fait souvent jouer. Cette femme est pleine de fantaisie. Elle a un côté très humain, très chaleureux, qui ne correspond pas du tout à l’image de grande dame froide et distante que certains lui prêtent. »