La comédienne Céline Bonnier sera en vedette dans Au nord d’Albany, premier long métrage de Marianne Farley, dont le tournage s’amorce ce mercredi, a appris La Presse.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Dans le rôle de Sarah, fille adolescente d’Annie, la jeune comédienne Zeneb Blanchet, récemment vue dans le long métrage La déesse des mouches à feu, lui donnera la réplique.

À la suite d’une altercation avec une fille qui la harcelait, Sarah la blesse grièvement. Plutôt qu’affronter un moment pénible, Annie décide de partir avec sa fille en voiture sur la route des États-Unis.

Leur périple en forme de fuite sera toutefois stoppé dans un village des Adirondacks lorsque leur voiture tombe en panne. Confrontée à la perspective d’attendre plusieurs jours avant de voir son véhicule réparé, Annie tente de convaincre le garagiste du coin de faire diligence. Une approche qui plongera ces deux adultes célibataires dans « une dualité aussi corrosive qu’inattendue », dit-on dans le synopsis.

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

La cinéaste et scénariste Marianne Farley

Il y a plusieurs années, en revenant, avec mes deux fils, d’une visite chez mon frère aux États-Unis, ma voiture est tombée en panne et la faire réparer a été une histoire d’horreur. Mon ex-conjoint, Claude Brie [qui cosigne le scénario], est venu me chercher. Une fois l’aventure terminée, j’ai décidé d’en tirer une histoire. Ce n’est pas la mienne, mais la prémisse est là.

Marianne Farley, cinéaste et scénariste

Parlant de conditions difficiles, le tournage s’amorce en pleine résurgence de la pandémie de coronavirus, et Mme Farley en est très consciente. « On espère que les tournages seront épargnés par les interdictions, dit-elle. J’essaie de mon côté de me concentrer sur le film. Je suis du genre à plonger quand c’est le temps. Et sur les plateaux de tournage, on fait très attention. En cinéma, les protocoles sur la COVID sont très stricts. Il n’y a pas de raison que ça aille mal. »

Qualifiant Céline Bonnier (La passion d’Augustine) de « grande actrice » douée d’une « générosité extraordinaire », Mme Farley dit avoir eu l’intuition qu’elle formerait « un bon duo » avec Zeneb Blanchet.

PHOTO MARILI CLARK, FOURNIE PAR LA PRODUCTION

Zeneb Blanchet

Ironiquement, cette dernière retrouvera aussi sur le plateau sa grande amie Kelly Depeault, vedette du film La déesse des mouches à feu (elle y incarne Catherine).

C’est en parlant avec Zeneb que j’ai trouvé Kelly pour le rôle de Martine. Elles ont des scènes pas faciles à tourner ensemble, mais je suis convaincue qu’elles vont former un “team” de la mort ! La chimie existe déjà entre elles.

Marianne Farley, cinéaste et scénariste

La distribution comptera aussi les comédiens Rick Roberts, Naomi Cormier, Sean Tucker et Frédéric Pierre. Rick Roberts joue Paul, le garagiste américain. Au départ, la réalisatrice voulait trouver un comédien américain, mais les conditions actuelles, avec la pandémie, ont changé ses plans.

Adirondacks, PQ

Dans le film, les monts Adirondacks ne seront pas non plus américains, mais québécois. Le plateau sera campé dans les Laurentides, dans la région de Sutton, à West Brome, à Châteauguay, etc.

« Je suis allée dans les Adirondacks l’été dernier faire du repérage et j’en suis revenue avec 550 photos, indique Marianne Farley. J’ai documenté la signalisation, l’architecture, etc. Ce fut un bon coup ! »

Selon Mme Farley, environ 70 % des postes clés du film sont occupés par des femmes. Distribué par Maison 4 : 3, Au nord d’Albany devrait sortir en 2021.

D’abord chanteuse, puis comédienne (La peau blanche, Nos étés, Mémoires vives), Marianne Farley s’est de plus en plus tournée vers la production, la scénarisation et la réalisation au cours des cinq dernières années. Son deuxième court métrage, Marguerite, mettant en vedette Béatrice Picard et Sandrine Bisson, s’est retrouvé finaliste à la soirée des Oscars de 2019.

Au début de l’année, elle a achevé le tournage de son troisième court, Frimas, dont des exemplaires ont maintenant été envoyés dans différents festivals.