De 1961, année de la parution de son célèbre ouvrage Mastering the Art of French Cooking, jusqu’à sa mort en 2004, Julia Child a été la première grande icône américaine de l’enseignement de la cuisine française. Ce film relate le parcours de toute sa vie, publique et privée.

Publié le 3 déc. 2021
André Duchesne
André Duchesne La Presse

Aux États-Unis, elle fait partie de ces rares personnes plus grandes que nature identifiables à leur seul prénom. Normal, Julia Child a, durant plus de cinq décennies, nourri l’Amérique avec ses ouvrages et ses émissions de télévision.

Au début des années 2000, l’écrivaine new-yorkaise Julie Powell lui a consacré un blogue devenu si populaire que la scénariste et cinéaste Nora Ephron en a fait le film Julie and Julia, mettant en vedette Amy Adams, Meryl Streep et Stanley Tucci dans le rôle de son inséparable mari Paul.

Si le film était divertissant et amusant (nous en gardons un bon souvenir), le documentaire proposé ici est des plus instructifs. Et ce, en dépit de sa structure narrative classique et formatée.

On nous propose effectivement un documentaire linéaire et chronologique, de la naissance à la mort du personnage. Le récit s’appuie sur une succession de séquences d’archives additionnées de commentaires, nombreux, de parents, amis et grands chefs, captés de nos jours. La voix hors champ de Julia Child est quelquefois entendue en soutien aux images. Le bon vieux truc de la surimpression d’éléments écrits (extraits de correspondances, de recettes, etc.) complète le tableau.

Les deux cinéastes ont toutefois eu la belle idée de métamorphoser quelques séquences d’époque tournées en noir et blanc en des plans en couleurs des plus appétissants. Cette idée de mise en scène est charmante et épouse parfaitement le sujet.

Par ailleurs, les séquences d’archives choisies sont convaincantes, instructives et souvent drôles. Grande et avec une voix reconnaissable entre mille, Julia Child était très théâtrale dans ses présentations. Enjouée, habitée, capable de tirer profit de ses erreurs commises en direct, elle avait un amour de la nourriture contagieux. Les animateurs de talk-show de fin de soirée l’adoraient.

Le film aborde également sa vie privée, notamment le rôle qu’elle a joué durant la Seconde Guerre mondiale et sa migration politique, passant d’une famille très républicaine à un couple démocrate formé avec son mari Paul Cushing Child.

Enfin, on vous suggère fortement de rester jusqu’à la fin du générique pour… savourer le moment !

Julia est présenté en salle en version originale anglaise seulement.

Consultez l’horaire du film
Julia

Documentaire

Julia

Julie Cohen et Betsy West

Avec Phila Cousins, Jacques Pépin et Ruth Reichl

1 h 35

½