Trois voisins d’une ville de province s’engagent dans une bataille perdue d’avance contre les géants de l’internet après avoir connu des mésaventures en tous genres sur les réseaux sociaux.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

Grâce à des films comme Mammuth et Saint Amour, Gustave Kerven et Benoît Delépine mettent depuis plus de 15 ans leur humour décalé au service de leur cinéma social. Le tandem aborde cette fois l’épineuse question de notre rapport aux réseaux sociaux à travers le parcours de trois adultes inexpérimentés, qui se font évidemment happer par la nature addictive du monstre virtuel.

Il y a d’abord Marie (Blanche Gardin), jeune divorcée sur qui la solitude pèse. Elle se retrouve victime de chantage quand un jeune amant de passage (Vincent Lacoste) menace de mettre en ligne une sextape filmée à son insu, un moyen dont il se sert pour payer ses études. De son côté, Christine (Corinne Masiero) ne peut décrocher des séries télé qu’elle regarde sur les plateformes et souffre du peu d’étoiles que la clientèle de son service de voiturage lui donne sur Facebook.

Mais l’histoire la plus triste est celle de Bertrand (Denis Podalydès), qui baisse sa garde en tombant amoureux d’une voix féminine qui l’invite à surconsommer. Et qui, à l’instar du protagoniste de #Jesuislà qu’interprétait Alain Chabat dans le film d’Éric Lartigau, n’hésite pas à se rendre au bout du monde pour rencontrer sa mystérieuse dulcinée.

IMAGE FOURNIE PAR MÉTROPOLE FILMS

Effacer l’historique, de Benoît Delépine et Gustave Kerven

Piégées par le système, ces trois personnes modestes tenteront de prendre leur revanche sur les GAFA, ou, à tout le moins, d’obtenir réparation. Le récit est construit autour de ce combat perdu d’avance, mais la richesse d’Effacer l’historique réside dans l’humour singulier qui le traverse. Les cinéastes parsèment aussi parfois leur film de gags plus diffus en arrière-plan, accentuant ainsi l’absurdité de certaines situations. Des participations d’« habitués » sont aussi dignes de mention, notamment celle de Benoît Poelvoorde, brillant en coursier exténué.

Lauréat d’un prix spécial du jury l’an dernier au festival de Berlin, Effacer l’historique est actuellement à l’affiche en salle.

Effacer l’historique

Comédie dramatique de Benoît Delépine et Gustave Kerven

Avec Blanche Gardin, Denys Podalydès, Corinne Masiero

1 h 46

★★★½