Après avoir appris, 30 ans après son voyage en Amérique, l’existence d’un fils, le prince Akeem, qui s’apprête à accéder au trône de Zamunda, compte faire de cet inconnu le prince héritier du royaume.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

Quand il discute cinéma avec sa nouvelle dulcinée, Lavelle Junson (Jermaine Fowler), fils héritier inconnu du prince Akeem (Eddie Murphy), affirme qu’à part les films de superhéros, les Américains sont incapables de produire de bons longs métrages et qu’ils ne peuvent faire autrement que de se rabattre sur des remakes et « des suites que personne n’a demandées ». Ce moment d’autodérision est bienvenu, et dans ce cas-ci, il ne pouvait mieux dire.

Trente-trois ans après la sortie de Coming to America (Un prince à New York), on nous propose une suite qu’on pourrait croire tournée à la même époque, si ce n’était le vieillissement naturel des acteurs. Le style, le genre de gags, la caricature, tout est du même niveau. Même si les cinq scénaristes (dont trois ont participé à l’écriture du scénario du premier film) abordent quand même des thèmes un peu plus contemporains (notamment la place des femmes dans les sphères du pouvoir), et même si Craig Brewer (Hustle & Flow, Dolemite Is my Name) a pris le relais de John Landis à la réalisation, il émane de ce nouvel opus une impression de vieux film. Plusieurs scènes du long métrage original sont d’ailleurs insérées dans le récit.

Cela dit, on retrouve dans cette suite tout ce qui a fait le succès de Coming to America il y a plus de trois décennies : le choc des cultures et du décorum (cette fois, c’est au tour de l’Américain élevé à Queens de se retrouver en terre étrangère pour apprendre les us et coutumes du royaume de Zamunda), les chorégraphies, les décors en carton-pâte, sans oublier les nombreux personnages qu’incarnent Eddie Murphy et Arsenio Hall. Ajout intéressant : Leslie Jones dans la peau de la mère du nouveau prince héritier, dont le bagout et l’attitude puisée à même la culture de Queens font mouche.

De tout cela résulte un divertissement honnête, qui peut se regarder sans déplaisir, mais après 30 ans d’attente, on espérait quand même mieux qu’un film paresseux pour lequel aucun risque n’a été pris.

Coming 2 America (Un prince à New York 2) est offert exclusivement aux abonnés d’Amazon Prime Video.

AFFICHE FOURNIE PAR AMAZON PRIME VIDEO

Coming 2 America (V. F. : Un prince à New York 2), de Craig Brewer

Comédie
Coming 2 America
(V. F. : Un prince à New York 2)
Craig Brewer
Avec Eddie Murphy, Arsenio Hall, Shari Headley
1 h 44
★★½