Natasha Kanapé Fontaine est une poète, comédienne et militante innue. Ce documentaire la suit alors qu’elle s’exprime dans les médias, participe à des festivals et se rend jusqu’au Dakota du Nord pour donner son appui à une tribu sioux qui s’oppose à la construction d’un pipeline.

Marie Tison Marie Tison
La Presse

La poète innue Natasha Kanapé Fontaine est une personnalité hors du commun. Le documentaire de Santiago Bertolino donne une idée de sa polyvalence et de ses convictions en la suivant dans des entrevues à la télévision et à la radio, dans des soirées de poésie, dans des pièces de théâtre, dans des festivals en Slovénie et en Haïti, etc.

Toutefois, il ne lui fournit pas l’occasion d’approfondir sa pensée ou de raconter son parcours, ce qui aurait pu être intéressant. D’où lui vient cet amour de la poésie ? D’où lui vient ce besoin de prendre la parole et de réclamer une plus grande justice ?

En outre, les mouvements de caméra sont parfois maladroits et peuvent détourner l’attention, aux dépens des propos de certains intervenants.

Heureusement, Natasha Kanapé Fontaine a une personnalité attachante et enthousiaste : il est très agréable de passer 82 minutes avec elle.

IMAGE FOURNIE PAR LES FILMS DU 3 MARS

Nin e tepueian – Mon cri, de Santiago Bertolino

Les projections de Nin e tepueian – Mon cri sont précédées d’un court métrage, Ma fierté, réalisé par Kassandra Vollant et produit par Wapikoni mobile. La jeune fille, lumineuse et un peu rebelle, exprime sa fierté d’être innue. Le travail de Wapikoni mobile gagne à être mieux connu.

★★½

Nin e tepueian – Mon cri. Un documentaire de Santiago Bertolino. Avec Natasha Kanapé Fontaine. 82 minutes

Consultez l'horaire du film