Adaptation d’un roman graphique signé Lauren Redniss, ce long métrage biographique met en scène la scientifique franco-polonaise Marie Curie. Au seuil de la mort, elle revoit les grands moments de sa carrière et de sa vie personnelle tout en anticipant les conséquences, bonnes ou mauvaises, des découvertes faites avec son mari Pierre.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Il ne fait aucun doute que ce biopic possède une facture esthétique et visuelle d’une indéniable beauté. Cela en fait-il un bon film pour autant ? Non.

Pour dire les choses crûment, Radioactive est instructif, mais sans génie. Précipité et un peu fourre-tout. Il faut faire gaffe aux coins arrondis et aux approximations. Ainsi, on nous dit que Curie a extrait une once, alors que c’est un gramme (nuance !) de radium de quatre tonnes de pechblende.

C’est souvent le piège de ces films biographiques qui saucissonnent 30, 40, voire 50 ans de vie (41 ici) en moins de deux heures. Dans un tel cas, mieux vaut être doué pour étonner. Ce n’est pas le cas ici.

Le scénario est donc tissé de mille et une choses : la pugnacité de la scientifique, son combat de femme pour faire sa place parmi les hommes de science, la naissance de ses deux filles, ses deux prix Nobel, la mort prématurée de son mari avec qui elle a découvert le radium et le polonium, sa nomination comme professeure à la Sorbonne. Tout ça est bien et divertissant, mais ça va telllllllement vite. Un thème est développé quelques minutes et hop !, au suivant.

Comme autant d’électrons libres, plusieurs précieuses minutes ont été abandonnées à des scènes inutiles de projections dans le futur avec l’utilisation du radium pour combattre le cancer, le bombardement d’Hiroshima, la tragédie de Tchernobyl. Censées nous faire réfléchir, ces scènes, au contraire, édulcorent encore davantage l’histoire.

IMAGE FOURNIE PAR MK2 | MILE END

Radioactive, de Marjane Satrapi

La plus belle séquence survient à la toute fin lorsque Marie et sa fille aînée Irène portent secours aux soldats sur les champs de batailles de la Première Guerre mondiale. Ici, justement, les artisans ont pris leur temps. Et l’effet laisse une trace.

★★★

Radioactive. Un drame biographique de Marjane Satrapi. Avec Rosamund Pike, Sam Riley. Yvette Feuer. 1 h 50.

> Consultez l’horaire du film