Une femme accepte l’invitation de son nouvel amoureux, qui l’entraîne dans un road trip pour la présenter à ses parents, qui vivent dans une ferme reculée. Coincée à cause d’une tempête de neige, elle découvrira des aspects insoupçonnés de l’homme qu’elle fréquente.

Marc-André Lussier Marc-André Lussier
La Presse

Nous n’avions pas eu de nouvelles de Charlie Kaufman depuis Anomalisa, un remarquable film d’animation dont il avait cosigné la réalisation (avec Duke Johnson) en 2015. Pour sa deuxième réalisation en solo, 12 ans après Synecdoche, New York, l’éminent scénariste porte à l’écran une adaptation d’un roman d’Iain Reid, dont il signe évidemment le scénario.

Comment dire. I’m Thinking of Ending Things constitue un morceau de bravoure au chapitre des dialogues, mais le ton du film est parfois si étrange et décalé, voire si complaisant par moments, qu’il n’en émane finalement qu’ennui et désespoir. Ce qui nous mène à penser que l’écriture si singulière de Charlie Kaufman est mieux servie quand elle s’entremêle à la vision d’un autre cinéaste. On cherche ici en vain la grâce qu’on retrouvait dans Being John Malkovich (Spike Jonze) ou Eternal Sunshine of the Spotless Mind (Michel Gondry).

AFFICHE FOURNIE PAR NETFLIX

I’m Thinking of Ending Things

Sur le plan du récit, on ne peut comprendre non plus comment cette jeune femme jamais nommée (Jessie Buckley) accepte de se laisser entraîner dans une histoire pareille. Cet homme (Jesse Plemons), envers qui les sentiments qu’elle éprouve sont à tout le moins incertains, ne dégage en effet que malaise et inconfort. Cette incursion anxiogène dans la famille de ce type (les parents sont interprétés par Toni Collette et David Thewlis), qui vit dans une maison lugubre où le temps suit son propre cours, ne satisfera guère les amateurs de frissons non plus.

En revanche, les discussions de nature intellectuelle, notamment sur l’amour et la création (une scène est consacrée au film de John Cassavetes A Woman Under the Influence), sont parfois fascinantes. Mais cela relève davantage de la littérature que du cinéma.

Le film est offert sur Netflix.

★★½

I’m Thinking of Ending Things (V. F. : Je veux juste en finir). Thriller de Charlie Kaufman. Avec Jesse Plemons, Jessie Buckley, Toni Collette. 2 h 14.