Dans la seconde moitié des années 1970, un mouvement xénophobe, alimenté par le parti National Front, milite pour le pouvoir blanc en Angleterre. Sous la gouverne de Red Saunders, photographe et éditeur, un mouvement, Rock Against Racism, est créé au sein de la communauté musicale anglaise.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Les médias sociaux n’existaient pas. Mais les réseaux, si ! Une jeunesse à la recherche de plus de justice, si !

Alors est né Rock Against Racism. Un bulldozer musical qui, dans une Grande-Bretagne polarisée à l’extrême, a creusé ses tranchées à la gauche de l’échiquier politique avant de partir à la conquête de plus de justice entre gens de tous les horizons. Avec pour résultat un concert monstre contre le racisme rassemblant des dizaines de milliers de personnes à Victoria Park, au cœur de Londres, avec The Clash, Sham 69 et Tom Robinson.

Une histoire vraie sans doute oubliée ou carrément ignorée par plusieurs, aujourd’hui, mais qui, vous l’aurez deviné, est indéniablement d’actualité ces jours-ci avec l’affaire George Floyd et le mouvement Black Lives Matter.

IMAGE FOURNIE PAR CINÉMA DU PARC

Affiche du film White Riot

La sortie de ce documentaire anglais tombe donc pile-poil. Mieux encore, l’histoire est racontée dans une forme narrative réjouissante, déjantée, explosive, survoltée à souhait. Un véhicule de feu pour raconter une histoire brûlante de vérité. La réalisatrice Rubika Shah s’est donnée corps et âme à ce beau bijou de film.

White Riot est un documentaire en parfaite adéquation avec l’époque et le sujet qu’il revisite. D’abord parce qu’on n’a pas lésiné sur la musique. Un tsunami de notes endiablées accompagne la narration. Et parce que Red Saunders étant à la tête d’un fanzine consacré à la cause, il y a beaucoup d’effets graphiques à l’écran. Oui, ça fait parfois puéril. Mais le message passe parfaitement bien.

Le documentaire ne manque pas non plus d’écorcher Eric Clapton et David Bowie au passage, leurs déclarations de l’époque n’étant pas leurs meilleures.

★★★★

White Riot. Documentaire de Rubika Shah. Avec Red Saunders, The Clash, Tom Robinson. 1 h 21.

> Consultez l’horaire du film