À la suite d’un vol qui a mal tourné, deux criminels s’introduisent dans la maison d’un médecin et prennent sa famille en otage pour le forcer à opérer la jambe blessée de l’un d’eux.

Marie Tison Marie Tison
La Presse

C’est une énième variation sur le thème « des malfaiteurs prennent une famille en otage dans une maison isolée ». Tous les clichés y passent.

Cliché numéro un : l’un des criminels (Shea Buckner) est un psychopathe instable, son camarade essayant tant bien que mal de le contrôler.

Cliché numéro deux : la famille qu’ils ont choisie traverse déjà un lot de difficultés : dans ce cas-ci, on parle d’un médecin (Chad Michael Murray) qui a commis une erreur médicale et qui a dû déménager avec sa famille chez ses vieux parents, dans un bled, pour recommencer sa vie.

Cliché numéro trois : les méchants ne savent pas à qui ils ont affaire : le grand-père (Bruce Willis) est un shérif à la retraite.

IMAGE FOURNIE PAR VVS FILMS

Survive the Night, de Matt Eskandari

Les acteurs principaux se débrouillent plutôt bien : Bruce Willis joue à merveille le rôle d’un homme de peu de mots, vieillissant, mais prêt à jouer au héros à la première occasion. De son côté, Shea Buckner est parfaitement imprévisible et violent.

C’est le scénario qui laisse à désirer, d’abord par son manque d’originalité, mais aussi par les invraisemblances qui s’accumulent. On s’interroge notamment sur l’étrange logique qui guide les membres de la famille lorsque vient le temps de chercher une issue et on a envie de renvoyer les deux malfaiteurs à l’école des truands pour qu’ils apprennent, entre autres, à ligoter les gens de façon un peu plus efficace.

Survive the Night est offert en vidéo sur demande. La version française sortira le 14 juillet.

★★

Thriller. Survive the Night. Matt Eskandari. Avec Bruce Willis, Chad Michael Murray et Shea Buckner. 1 h 30.