Poppy, devenue reine, découvre que des trolls vivent dans cinq autres royaumes, qui vibrent au son d’un style musical différent. Ils ignorent l’existence des autres, jusqu’à ce que la reine de la musique rock décide d’imposer sa loi, mettant en péril le fondement même de chaque communauté.

Danielle Bonneau Danielle Bonneau
La Presse

Vive les différents styles musicaux, qu’ils soient rock, funk, country, techno, pop ou classique, clame avec énergie ce film d’animation haut en couleur, qui utilise la musique pour promouvoir l’acceptation de l’autre.

Anna Kendrick et Justin Timberlake sont de retour en force derrière la pétillante Poppy et le méfiant Branch. La reine de la pop fait face cette fois-ci à deux obstacles : son manque d’écoute et Barb, la formidable reine de la musique rock (Rachel Bloom, dans la version originale anglaise, qui vole chaque scène où elle se trouve).

Les deux amis et leurs compagnons s’aventurent dans divers univers, définis par des couleurs et des atmosphères qui leur sont propres. Une grande attention a été portée aux moindres détails, que les scènes se déroulent par exemple dans l’atmosphère des films westerns des années 60 ou dans un volcan en éruption en communion avec une foule de rockeurs exaltés.

L’équipe du studio d’animation DreamWorks, sous la direction du réalisateur Walt Dohrn et du coréalisateur David P. Smith, a encore réussi à tirer profit des attributs (et de la chevelure) des personnages inspirés des poupées créées par Thomas Dam en 1959. L’action est dynamique grâce à la succession de chansons à succès, empruntées au répertoire des dernières décennies et rendues célèbres par Daft Punk, Scorpions, Cyndi Lauper, Heart ou MC Hammer (pour ne nommer que ceux-là). Justin Timberlake, qui avait composé Can’t Stop the Feeling pour le premier film Trolls, revient avec sept nouvelles chansons, en plus d’agir à titre de coproducteur musical.

Il faut souligner la participation de nombreuses vedettes, célèbres dans leur milieu respectif, qui ont accepté de prêter leur voix pour porter un message d’ouverture et d’harmonie, dont Kelly Clarkson, Ozzy Osbourne, Gustavo Dudamel (chef de l’Orchestre philharmonique de Los Angeles), Anthony Ramos, George Clinton, Mary J. Blige. Toute la famille appréciera.

Cette production de DreamWorks n’est jamais sortie en salle. Elle est offerte en vidéo sur demande depuis vendredi sur de nombreux services, dont Apple TV, YouTube, Prime Video, VUDU ou GooglePlay, où elle a été très demandée, a fait savoir le studio Universal lundi.

★★★½

Trolls World Tour (V.F. : Les Trolls 2 : Tournée mondiale, doublé au Québec). Film d’animation de Walt Dohrn. Avec les voix d’Anna Kendrick, Justin Timberlake, James Corden. 1 h 31.