Une fois par année, une bande de chats se réunit pour choisir l’un d’entre eux qui aura l’honneur d’aller au ciel et de revenir sur terre pour entamer une nouvelle vie. Un méchant chat noir essaie de faire disparaître ses concurrents pour être sélectionné.

Marie Tison Marie Tison
La Presse

Cats risque de passer à l’histoire pour les mauvaises raisons : c’est l’exemple parfait d’une adaptation qui ne fonctionne tout simplement pas.

Pourtant, la musique d’Andrew Lloyd Webber a fait ses preuves et de grands noms peuplent le générique. Mais voilà, on a choisi d’utiliser des trucages numériques pour transformer les acteurs en chats et c’est là que le bât blesse. Cette transformation est incomplète : on se retrouve avec des créatures qui ont un pelage, des oreilles et une queue de chat, mais un visage totalement humain. 

La plupart des personnages ne portent pas de vêtements : comme leur pelage est très court, on a l’impression qu’ils se promènent ou qu’ils dansent à poil… littéralement. Le résultat crée un malaise qui ne se dissipe jamais.

IMAGE FOURNIE PAR LA PRODUCTION

Affiche du film Cats

La grande Judi Dench réussit à conserver sa dignité dans le rôle du patriarche Old Deuteronomy et Jennifer Hudson fournit le seul moment émouvant de tout le film avec une interprétation magistrale de la chanson Memory. Ce n’est cependant pas suffisant pour sauver l’ensemble.

Un petit conseil : si vous tenez vraiment à aller voir Cats, passez à la SQDC avant.

★★

Cats, une comédie musicale de Tom Hooper. Avec Judi Dench, Jennifer Hudson, Idris Elba. 1 h 50.

> Consultez l’horaire du film : https://ouvoir.ca/2019/cats