Un frère et une sœur, à couteaux tirés, sont mis à rude épreuve lorsqu’ils sont catapultés dans divers univers créés avec des jouets Playmobil. Au fil de leurs aventures, ils redécouvrent la force des liens qui les unissent.

Danielle Bonneau Danielle Bonneau
La Presse

Comme le dit son nom, ce film d’animation nous entraîne dans divers mondes créés avec les personnages et accessoires Playmobil. Chercher à le comparer avec les films d’animation de la franchise Lego serait futile. Ils sont totalement différents.

Celui-ci, dénué de violence, s’adresse aux enfants. Il y a tout de même beaucoup d’action et de revirements, qui servent de prétextes pour changer de décors et d’interlocuteurs (Vikings, cowboys, pirates, etc.). L’humour est au rendez-vous, par le truchement notamment des contraintes qu’impose la rigidité des membres des personnages.

Le réalisateur Lino DiSalvo a fait ses classes dans le studio d’animation de Disney. Il a été animateur superviseur (Bolt, Tangled), avant d’accéder à la tête de l’animation du grand succès Frozen. La vision du film est la sienne, centrée sur Marla (Anya Taylor-Joy), qui a abandonné ses rêves lorsqu’elle est devenue responsable de son jeune frère (Gabriel Bateman), à la mort de leurs parents.

IMAGE FOURNIE PAR ELEVATION PICTURES

Affiche de Playmobil : The Movie, en salle le 6 décembre 2019

Le film, créé au studio On Animation de Montréal, s’inscrit dans la tradition des films d’animation musicaux, où les chansons contribuent à faire progresser l’intrigue. Le chanteur Adam Lambert (Queen) se défend particulièrement bien dans le rôle du méchant empereur Maximus, tout comme la chanteuse Meghan Trainor (All About That Bass), qui prête sa voix à la fée marraine. Daniel Radcliffe (Harry Potter) fait sourire en tant qu’agent secret imbu de lui-même. 

Même si peu d’émotions sont générées, ce film d’animation demeure un bon divertissement pour toute la famille.

★★★

Playmobil : The Movie (V.F. : Playmobil, le film), un film d’animation de Lino DiSalvo. Avec les voix d’Anya Taylor-Joy, Daniel Radcliffe, Adam Lambert. 1 h 50

> Consultez l’horaire du film